Issus de l’immigration: préparez vos CV, la Ville de Montréal va embaucher

590

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La Ville de Montréal se prépare à embaucher massivement dans les prochains mois. La conseillère municipale et responsable des communautés d’origines diverses à l’hôtel de ville de Montréal  invite les professionnels issus de l’immigration à ne pas rater cette rare opportunité.

 

À compétences égales, la  Ville favorisera la diversité

«On prévoit que 700 nouveaux emplois seront disponibles chaque année au cours des quatre prochaines années et le processus va débuter à partir de l’année 2011», a annoncé Mary Deros dans une entrevue exclusive accordée à l’Agence de presse Médiamosaïque.

Elle rappelle que la crise économique avait contraint les autorités municipales à geler le processus d’embauche. «Avec la reprise qui a débuté, on va embaucher de nouveau et à cela s’ajoute un autre facteur : un gros pourcentage d’employés  de la Ville vont partir à la retraite dans un an, deux ou trois années», a-t-elle expliqué.

La Ville s’apprête à refaire son retard en matière de diversité. «On veut augmenter le nombre d’employés issus de l’immigration. À compétences égales, une minorité visible sera capable d’avoir une bien meilleure chance d’être acceptée qu’un Québécois de souche», a garanti la conseillère de ville.

 

Aux unilingues anglophones

Malheureusement pour ceux qui ne s’expriment que dans la langue de Shakespeare, ils ne pourront pas profiter de cette période d’embauche massive qui va s’enclencher prochainement à la Ville de Montréal, a cependant prévenu Mary Deros.

Évoquant par exemple la récente étude de l’Université Mc Gill accusant un taux de chômage élevé notamment dans la communauté noire anglophone, Mme Deros leur a toutefois averti que «sans le français, ils ne peuvent pas réussir à avoir un emploi à la Ville».

«Le français est incontournable, c’est notre langue officielle, il faut qu’ils l’apprennent et doivent avoir les capacités nécessaires pour s’exprimer dans cette langue», a exigé la conseillère du district Parc-Extension. Elle invite les unilingues anglophones de toutes origines à apprendre le français pour pouvoir s’épanouir pleinement au Québec.

 

Un stage n’est pas négligeable

La conseillère municipale et responsable des communautés d’origines diverses à l’hôtel de ville de Montréal  en a aussi profité pour suggérer aux minorités visibles de solliciter un stage qui, dans bien des cas, facilite l’obtention d’un poste.

Chaque année la Ville accueille 50 stagiaires de toutes origines et ceux-ci travaillent avec les employés cadres  dans les différents départements, a informé Mary Deros qui précise que ces stages, s’échelonnant sur une durée de six mois, sont payés par l’administration municipale.

Un certificat en bonne et due forme est remis aux stagiaires finissants. Cela leur permet de trouver un emploi valable dans n’importe quelle entreprise, mais «un grand pourcentage de ces gens trouvent un emploi à la Ville», d’ajouter Mme Deros. Elle conseille enfin aux éventuels postulants de visiter régulièrement la section «emplois» du site Web de la Ville à l’adresse : www.ville.montreal.qc.ca.

MEDIAMOSAIQUE vous recommande

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (La conseillère de la Ville au district de Parc-Extension et responsable des communautés d’origines diverses au conseil municipal de Montréal, Mary Deros, en ses bureaux, à l’hôtel de ville)