ISO-DIVERSITÉ, Gérald Trembaly y voit de la bureaucratie inutile (MUNICIPALES 2009)

124

Le maire de Montréal s’oppose à la création d’un «bureau de la diversité» par la Ville de Montréal pour s’assurer que les instances municipales et paramunicipales soient à l’image de  la métropole québécoise qui est multiethnique.


 












 



«De la bureaucratie…une structure de plus!»

Gérald Tremblay a taillé en pièces cette proposition de sa rivale Louise Harel de «Vision Montréal» en l’assimilant à «une structure de plus»,  alors que, selon le chef d’«Union Montréal», l’heure est plutôt à l’action pour combler le fossé qui demeure encore criant dans ce domaine.

«Ça me fait toujours sourire quand on est obligé de parler d’Iso-Diversité. Iso-Diversité-là, c’est une structure de plus. On considère qu’il y a trop de structures à Montréal, voilà qu’on veut encore mettre en place  de nouvelles structures», a ironisé le maire.

Succès de l’Administration Tremblay?

M.Tremblay a, en revanche, vanté la stratégie mise en place par son frère, Marcel Tremblay, qui s’occupe de la diversité à l’hôtel de ville. «Une façon de faire pratique qui a permis de recruter des gens issus de la diversité et en l’espace de trois ans nous avions atteint le chiffre de 2550 notamment des minorités visibles », s’est félicité Gérald Tremblay.

Si le maire ne s’oppose pas à la finalité de la proposition de Louise Harel, car, a-t-il admis, «il faut faire de plus en plus d’efforts pour donner une chance aux Montréalais d’origines diverses», il dénonce cependant l’idée d’en faire «un bureau spécial».

Tremblay «optimiste» plutôt que d’être «alarmiste»

«Ce n’est pas facile de prendre sa place dans la société, mais, de plus en plus, on voit les minorités accéder à des fonctions importantes. Regardez le calendrier du Mois de l’Histoire des Noirs» et vous allez voir à chaque page les minorités visibles qui rayonnent partout dans la société…», a illustré le No un d’«Union Montréal»

Gérald Tremblay  refuse d’être «alarmiste», mais plutôt «optimiste», au vu, dit-il, du «nombre important de minorités qui veulent de plus assumer des responsabilités dans la société, sur les plans politique, social, économique et culturel.»

À noter que le maire a fait cette intervention lors du débat des chefs organisé par la Jeune Chambre de commerce haïtienne (JCCH) au cours duquel Louise Harel avait, pour la première fois, révélé cet engagement au cas où elle serait élue le 1er novembre 2009.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

  1. Louise Harel propose ISO-DIVERSITÉ pour donner une chance à la diversité (MUNICIPALES 2009)
  2. ISO-DIVERSITÉ, Gérald Trembaly y voit de la bureaucratie inutile (MUNICIPALES 2009)
  3. Montréal enviable malgré la récession? Tremblay jubile, Harel s’inquiète pour les immigrants (DÉBAT)
  4. Montréal prête à élire ses premiers conseillers municipaux d’origine maghrébine? (ÉLECTIONS)
  5. «Vision Montréal» et «Union Montréal» du pareil au même, selon Richard Bergeron (ENTREVUE)
  6. «Mister Clean» veut s’emparer de la ville. Tremblay n’est pas ébranlé (ENTREVUE EXCLUSIVE)

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Hubert Molaire (Le chef d’«Union Montréal», Gérald Tremblay, lors du débat des chefs de partis municipaux organisé par la JCCH au Midtow Sanctuaire à Outremont)