Intégration des immigrants: un centre de transfert de technologie s’ouvre à Montréal

927

Un «centre de transfert de technologie(CCT) pour l’intégration des immigrants» vient d’être lancé à Montréal et l’autorisation a été donnée par la ministre québécoise de l’Éducation, Michelle Courchesne, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Collège de Maisonneuve, dont les services ont été requis en la circonstance, se verra allouer une enveloppe annuelle de subvention de l’ordre de 150 000 dollars au cours des trois prochaines années par le ministère de l’Éducation, des Loisirs et Sports.

Accent sur l’accès au marché au travail

Il s’agit, précisons-le, d’un «centre de transfert de technologie (CTT) en pratiques sociales novatrices», et ce sera, si l’on se fie à la note communiquée par le Cégep de Maisonneuve à «Média Mosaïque», un «institut de recherche appliquée sur les pratiques d’intégration des immigrants au marché du travail (IRAPI-IMT)».

«Avec ce nouvel Institut, le Collège de Maisonneuve souhaite devenir une référence relativement aux meilleures pratiques favorisant l’intégration des immigrants dans la société», espèrent les responsables du cégep qui révèlent que leur projet a obtenu la bénédiction du comité d’évaluation parmi les 15 propositions qui ont été déposées auprès du ministère.

Selon le directeur général du Collège de Maisonneuve, Pierre Harrison, « l’insertion et le maintien en emploi supposent une amélioration des compétences et des attitudes des personnes immigrantes mais aussi, et c’est là où notre projet se distingue, de celles des intervenants de la société d’accueil».

Surmonter l’«obstacle à une intégration sociale réussie»

À travers leur IRAPI-IMT, les responsables de cet établissement mettent de l’avant l’hypothèse selon laquelle «le principal obstacle à une intégration sociale réussie» peut être franchi en facilitant «l’accès au marché du travail pour les nouveaux arrivants».

Et, pour y arriver, ils informent dans ce communiqué, que l’ossature de leur «centre de transfert de technologie (CTT)» repose sur trois piliers fondamentaux, à savoir, «la recherche appliquée», «la synergie», «la diffusion et la valorisation».

Par «la recherche appliquée», le Cégep se propose d’«étud(ier) des pratiques des organisations publiques et privées qui contribuent à l’insertion sociale d’un nouvel arrivant. L’Institut transmettra de nouvelles connaissances aux organisations qui voudront adopter des pratiques novatrices.»

Le «centre de transfert de technologie (CTT)» mettra également l’accent sur  «la synergie entre le milieu scolaire, les personnes dans les milieux de travail et les immigrants eux-mêmes. »

Le dernier pilier consiste en « la diffusion et la valorisation des initiatives qui contribueront aux changements recherchés en matière d’intégration des nouveaux arrivants à la société québécoise », peut-on lire dans le communiqué reçu par courriel à MEDIAMOSAIQUE.COM.

 

(Photo) Une vue du Collège de Maisonneuve- Cr. Jacques Grenier {jcomments on}