Immigration : Jason Kenney serre la vis aux «consultants sans scrupules»

562

 

Dans un projet de loi intitulé «Loi sévissant contre les consultants véreux», présenté à la Chambre des communes le 8 juin dernier, le titulaire du ministère fédéral de l’Immigration, envisage de punir très sévèrement les escrocs en matière d’immigration au Canada.

 

Le délit sera désormais «criminel»

Touché des impairs commis par ces derniers à l’endroit des «personnes qui rêvent d’immigrer au Canada», Jason Kenney envisage de les poursuivre au criminel. Ottawa juge que les agissements de ces «consultants sans scrupules» sont susceptibles de nuire à la réputation du pays à l’étranger.

Le ministre révèle que ces professionnels peu fiables «incitent les personnes qui souhaitent immigrer au Canada à mentir dans leur demande d’immigration, à inventer de fausses histoires de persécution dans leur demande d’asile, ou à s’unir par mariage de complaisance à des citoyens canadiens ou à des résidents permanents».

 

Qui est autorisé à faire quoi?

«Cette loi permettrait de modifier la « Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR) » de sorte que seuls les consultants autorisés, les avocats et les notaires qui sont membres en règle d’un organisme de réglementation autorisé par le ministre pourraient recevoir des honoraires en échange de conseils, et ce, à toute étape de la procédure ou de la demande», a précisé le ministre.

La nouvelle législation devrait permettre «de renforcer les règles régissant les activités des personnes qui reçoivent des honoraires en échange de conseils en matière d’immigration» de l’avis du ministre dans un communiqué dont une copie a été reçue à l’Agence de presse «Média Mosaïque»..

Elle dispose d’assez de mordants pour «supprimer les failles dont les consultants sans scrupules se servent pour exploiter des immigrants et pour miner l’intégrité du système d’immigration du Canada» à en croire Kenney qui était accompagné des membres d’une famille dont l’histoire est relatée dans une vidéo d’avertissement de CIC à l’intention des immigrants potentiels afin de les sensibiliser au sujet de ce genre de fraudes.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com Cr ICM (Le ministre de l’immigration, de la Citoyenneté et du Multiculturalisme du Canada, Jason Kenney)