Haïti détruite, Emmanuel Dubourg pilote une cellule de crise (SÉISME)

851

Une cellule de crise a été créée ce mercredi 13 janvier par la province du Québec de concert avec la communauté haïtienne en vue de secourir le peuple haïtien qui fait actuellement face au drame humanitaire le plus grave de son histoire.

Quid de la «cellule de crise»?

En effet, appuyé par le gouvernement provincial de Jean Charest dans sa démarche, le député de Viau, Emmanuel Dubourg (originaire de St-Marc en Haïti), affirme avoir pris l’initiative de réunir en ses locaux des représentants de la société d’accueil et de la communauté haïtienne en vue de débattre de la meilleure façon d’intervenir en Haïti.

D’abord, en tant que mandataire québécois, il s’est joint aux autres élus issus comme lui de la communauté haïtienne. Autour de la table également, des responsables d’organismes socioprofessionnels, dont des médecins et des infirmières, des enseignants, des ingénieurs, des hommes d’affaires, des religieux, ainsi que des représentants du consulat haïtien de Montréal.

Cette conférence de presse, largement couverte par la presse québécoise, y compris l’Agence de presse «Média Mosaïque», avait pour objectif d’informer la population du Québec, de l’existence de ce regroupement qui se donne pour mission de coordonner l’effort visant à apporter les soins d’urgence aux trois millions de sinistrés affectés par le séisme.

Dons acceptés: «de l’argent» seulement

À l’attention des Québécois qui veulenet se montrer généreux, la cellule de crise dit avoir «besoin, non pas de biens, mais de l’argent en priorité pour le présent moment». Tel est le message lancé par le député de Viau qui était accompagné notamment  lors de cette annonce du directeur général de la Croix-Rouge canadienne (Division du Québec), Michel Lévéillé.

«La cellule de crise, pour les trente premiers jours on a identifié nos deux mandats avec la Croix-Rouge, on va évaluer la situation, même si on n’a aucune idée de ce que cela va être, et on va se rendre disponibles. C’est de la mobilisation totale, c’est de la disponibilité totale», a fait valoir Emmanuel Dubourg au micro de «Média Mosaïque».

Un passé récent qui hante encore les esprits

À noter que, les élus montréalais d’origine haïtienne ont pris le leadership de ce mouvement pour tenter de réparer les torts causés par la gestion catastrophique des dons offerts par les Québécois à Haïti lors du passage dévastateur de l’ouragan Jeanne en Haïti. Ils sont nombreux au Québec à craindre une utilisation douteuse de leur éventuelle contribution.

Voilà pourquoi, sans vouloir indiquer à quel organisme faut-il donner, le député de Viau a notamment suggéré aux Québécois de faire le geste qui s’impose en argent notamment à la Croix-Rouge canadienne, au CECI ou au CARE, qui travaillent depuis  bon nombre d’années et qui disposent de la logistique nécessaire sur place. 

 

 

SÉISME EN HAÏTI (COUVERTURE SPÉCIALE)

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés  

  • L’administration Tremblay solidaire des sinistrés de Port-au-Prince (SÉISME/JUMELAGE)
  • Haïti détruite, le Québec et la communauté haïtienne se mobilisent (SÉISME)
  • La nature se déchaine en Haïti. Port-au-Prince sous les décombres (SÉISME)
  •  

     

    PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com Cr Michaelle Cédar (Le député de Viau (PLQ) intervenant lors de la conférence de presse en ses bureaux sur la rue St-Michel à Montréal)