Gala JCCH: Pierre-Richard Casimir «agréablement impressionné»

384

Le No un du Consulat haïtien, dont l’action à Montréal suite au séisme, a été saluée par l’assistance, a tenu également des propos élogieux à l’endroit de la JCCH pour le leadership dont elle a su faire preuve auprès de ses membres, de la communauté et de la société d’accueil.

Évoquant la gestion «démocratique» qui singularise la gouvernance de la JCCH, Pierre-Richard Casimir a souhaité parallèlement que des initiatives du même genre puissent se multiplier dans la communauté haïtienne, dont les nombreux talents demeurent encore méconnus du grand public.

Me Casimir, qui est un habitué des événements organisés par la Jeune chambre, a également noté que la mère-patrie, dont la capitale a été presqu’entièrement rasée par le séisme du 12 janvier, a été particulièrement bien servie lors de la troisième édition de ce gala. 

 

Le consul Pierre-Richard Casimir répond aux trois questions de »Média Mosaïque»:

 

1- Votre participation à ce 3e Gala d’excellence de JCCH?

Cette année, le gala de la JCCH a une connotation très particulière puisqu’il tient lieu deux mois environ après le séisme dévastateur qui a ravagé Haïti. C’était l’occasion pour organisateurs et participants non seulement d’honorer les personnalités qui se sont distinguées au cours de l’année 2009, mais aussi de maintenir le flambeau de cette solidarité à la mère-patrie. Je suis donc heureux d’avoir pris part à cet événement au cours duquel Haïti a été au centre.

 

2-Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné cette année?

Je suis agréablement impressionné le fait que la JCCH se charge de la relève. Contrairement aux habitudes d’institutions haïtiennes l’alternance au niveau du conseil d’administration est au rendez-vous, et pour avoir été un partenaire des années antérieures de l’institution, je constate que chaque conseil a su apporter sa touche et ce dans l’intérêt du collectif.

 

3-Ce gala, devient-il une vitrine pour faire connaître la diversité de talents de la communauté?

Je vois dans ce gala l’occasion de faire sortir dans l’ombre les valeurs de la communauté trop souvent présentée sous un angle négatif. Il faut multiplier ces initiatives, ce pour permettre à  la communauté de prendre la place qui lui revient au Québec.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

  • Des frissons, de l’émotion à fleur de peau au Gala d’Excellence (JCCH-LAURÉATS 2010)
  • Yolande James «complètement sous le charme»
  • Dubourg partagé entre peine pour les victimes et espoir pour la relève
  • Pierre-Richard Casimir «agréablement impressionné»
  •  

    PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr JCCH (Le consul général d’Haïti à Montréal, Pierre-Richard Casimir, en train de remettre une plaque à l’historienne Alexandra Philoctète au nom de la JCCH)