Franz Benjamin, le poulain de Gérald Tremblay dans St-Michel

206

L’état-major de la formation politique «Union Montréal» était quasiment au grand complet pour annoncer l’arrivée de ce jeune loup dans l’arène politique municipale montréalaise.

 

 

 

 

 

En effet, pour remporter les municipales de novembre dans St-Michel, le parti au pouvoir à l’hôtel de ville de Montréal mise sur le candidat d’origine haïtienne Franz Benjamin, un jeune enseignant, poète et ex-président du Conseil interculturel de Montréal (CIM).

Lors de l’annonce de la candidature le 13 mai dernier au buffet «Le Château», le maire de l’arrondissement Rosemont la Petite Patrie, bras droit de Gérald Tremblay, André Lavallée, a estimé «qu’il était temps qu’une communauté aussi forte numériquement soit représentée à l’hôtel de ville de Montréal».

Qualifiant de «réussite totale» ce cocktail-bénéfice, Lavallée, qui a évalué lui-même l’assistance «à plus de 150 personnes»,  y a vu «un échantillon assez représentatif du vrai monde à Saint-Michel», a-t-il analysé, en entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», en marge de la cérémonie.

«Vous voyez ici tous les Québécois: des gens de la communauté italienne, arabe, haïtienne, latino-américaine, qui sont tous des Montréalais qui veulent participer à la vie communautaire, à la vie sociale, qui veulent une meilleure qualité de vie pour leurs familles», a interprété M.Lavallée.

Benjamin «fier et très à l’aise dans St-Michel»

De son côté, Franz Benjamin estime que cette affluence à ce cocktail-bénéfice pour mousser sa candidature est annonciatrice d’une belle soirée électorale le 1er novembre prochain. Il a félicité les diverses délégations issues de différentes communautés qui ont fait preuve de solidarité à son endroit.

«Nous nous faisons le devoir d’aller d’abord écouter les citoyens de St-Michel et de Parc-Extension, regarder avec eux leurs priorités pour les prochaines années afin de nous engager à travailler avec eux», a-t-il privilégié comme méthode de travail au micro de l’Agence de presse «Média Mosaïque».  

Affrontement de taille en vue

Questionné sur la difficile partie à laquelle il va devoir faire face vu que l’administration Tremblay est actuellement sous enquête, M.Benjamin a renouvelé sa «confiance en Gérald Tremblay» et vanté «le leadership du maire qui a donné, selon lui, l’heure juste en attendant le rapport du vérificateur général».

À noter que, Franz Benjamin doit affronter, entre autres, Soraya Martinez, présente sur le terrain, élue conseillère du district Saint-Michel dans l’arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension en 2005.

Celle-ci avait claqué la porte du parti du maire Tremblay en 2007. Une décision qui était motivée par «l’absence de leadership à l’hôtel de ville de Montréal», avait alors déclaré Mme Martinez dans sa lettre de démission à Gérald Tremblay.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo) MEDIAMOSAIQUE.COM- Cr. Hubert Molaire (Des membres influents d’«Union Montréal» au buffet «Le Château» le mercredi 13 mai dernier dans le quartier St-Michel lors du cocktail-bénéfice en vue du lancement de la campagne de Franz Benjamin.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM- Articles reliés

«Mouvement lavallois» sonne la fin du monopartisme à Laval

Est-ce le début d’un momentum pro Labonté?

La réélection de Tremblay est-elle compromise?