François Croteau : «concurrencer la banlieue, une erreur de la part de Montréal»

629

Le maire de l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie, François Croteau, estime que Montréal commet «une grosse erreur» en s’obstinant à vouloir concurrencer la banlieue qui devient attrayante aux yeux de bon nombre de familles désireuses de se procurer leur première maison.

«On prétend que c’est l’habitat qui coûtait un prix X et qu’en le rendant moins cher ça allait permettre aux gens de rester à Montréal, c’est une grosse erreur» a estimé le jeune maire qui, tout juste avant de se lancer en politique en 2009, était professeur au programme de MBA pour cadres en gestion des villes et métropoles à l’UQAM.

 

La recette : valoriser la proximité

De l’avis de ce doctorant en études urbaines de l’UQÀM et collaborateur à la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable, «ce qui incite les gens à demeurer à Montréal c’est la qualité de vie urbaine et ce qui caractérise la vie urbaine c’est la proximité».

«Si on veut s’assurer que les gens restent à Montréal, il faut que cette proximité-là soit mise en valeur et qu’elle soit de qualité» a-t-il fait valoir en précisant que c’est la perception de l’équipe qui est actuellement aux commandes de la mairie de l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie.

 

Vivre en banlieue versus vivre en ville

«Si on veut vivre en banlieue, c’est pour une raison bien simple : on veut vivre dans un espace où l’on côtoie peu de gens au quotidien. On a une cour fermée, verte avec de la pelouse, idéalement avec une clôture pour voir le moins de gens possible, le tout pour dire : on veut avoir la paix», a défini François Croteau.

Tandis que, à son avis, «le choix de vivre en ville : c’est tout le contraire. Habituellement, on veut être en contact  avec  une multitude de gens et avoir des services à proximité, et  la grande erreur de Montréal actuellement ,c’est de vouloir concurrencer la banlieue alors qu’elle devait mettre l’accent sur la proximité».

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

¸

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (Le maire de Rosemont-La-Petite-Patrie et doctorant en études urbaines de l’UQÀM et collaborateur à la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable, François Croteau)