FIFM : du 7e art pour connaître les Juifs autrement à Montréal

632

Le Festival du film israélien de Montréal (FFIM) est à sa quatrième édition cette année. Plus que jamais, les organisateurs croient que ce festival, qui se veut une fenêtre sur la culture juive, est «parti pour durer».

Tenue «sous le thème du partage, de l’ouverture et de la tolérance, cette cuvée 2009, se voudra plus riche et plus attrayante que jamais», lit-on dans le document de présentation reçu à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Ouverte à l’ensemble des Montréalais, cette initiative se définit comme une tribune où «des invités du monde du cinéma, de la politique, des femmes engagées, des laïcs, des religieux, viendront tous s’exprimer autour de films choisis.»

Il s’agit, à en croire les organisateurs, d’un rare cadre où, grâce au septième art, on pourra  «sortir enfin des sentiers battus et des clichés éculés sur le sempiternel conflit proche oriental».

Car, «les thèmes proposés révèleront d’autres facettes de la réalité israélienne». Pour y arriver, on apprend qu’une sélection  «de grands films (a été faite) au service d’une même ambition: le dialogue des cultures et des religions.»

À ceux qui méconnaissent les Juifs, on précise que «chaque film présenté apportera une vision originale du quotidien et des réalités juives à travers une sélection de films de différents registres: comédie, action ou encore aventure».

 

 

MEDIAMOSAIQUE.COM-Articles reliés

Procès Munyaneza: le Congrès juif canadien applaudit le verdict

«Des Juifs membres du Parti antisioniste» de Dieudonné?

Dieudonné: coupable! 75 000$ à Patrick Bruel

Quand les Juifs se font connaître aux Québécois

Des Juifs «de souche» originaires de l’Afrique noire?