Fête nationale: la Pologne honore ses ressortissants

71

La fête nationale de la Pologne et de la constitution a été commémorée le 30 avril dernier au consulat général de ce pays dans la métropole québécoise.

 

 

 

 

 

 

À cette occasion, le consul général de Pologne, Tadeusz Zylinski, avait reçu plusieurs dizaines de Canadiens d’origine polonaise et d’autres invités pour rappeler le symbolisme et la portée historique de la date du 3 mai 1791.

«La Fête nationale est une occasion de commémorer le 3 mai 1791, jour  de  l’adoption d’un acte par le Sénat  polonais. Cet acte étant législatif  est considéré comme la première constitution moderne de l’Europe et la deuxième dans le monde», a rappelé le diplomate.

Dans son allocution de circonstance, le consul s’est voulu concis et  instructif. Plusieurs représentants du corps diplomatique, des officiels et d’autres invités, affirment avoir été impressionnés par la clarté et la pertinence de ses propos.

«Nous avons eu plaisir d’assister  à un excellent cours d’histoire de la Pologne dans le contexte du XVIII siècle», a confié Marcel Parent, président de conseil de ville et maire de Montréal-Nord,  à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Tadeusz Zylinski a aussi souligné la contribution exemplaire du musicien de renommée internationale, le professeur contrebassiste Zdzislaw Marczynski. Une plaque d’honneur lui a été remise en guise de reconnaissance pour l’ensemble de ses activités.

Un des survivants de l’Insurrection de Varsovie en 1944, le docteur Leszek Missala a, par la même occasion, reçu des mains de M. Zylinski,  la croix  «commandeur de l’ordre national du mérite».

À noter que, l’assistance a eu le privilège de savourer les délices d’une  excellente cuisine polonaise. Des vins français de qualité ont été  servis également au public pour marquer cette fête nationale loin de la terre natale.

 

(PHOTO)

Le maire de Montréal-Nord, Marcel Parent (à droite), en train de saluer le consul polonais, Tadeusz Zylinski (à gauche), sous les yeux de notre collaborateur Zénon Mazur (au centre).