Émissions de CO2: 350 villes européennes s’engagent

122

Pour lutter contre le réchauffement climatique, les maires de 350 villes européennes ne sont pas à court d’initiatives. Ils s’engagent à dépasser l’objectif européen de réduction des émissions de dioxyde de carbone.

Ils promettent, en effet, de réduire «ces rejets de plus de 20% d’ici 2020». C’est ce qu’a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque» dans un communiqué émis mardi 10 février 2009 à Bruxelles par la Commission européenne, suite à l’adoption d’un document intitulé le «Pacte des maires».

Selon la Commission dirigée par José Manuel Barroso, «plus de 350 villes de toute l’Europe se sont engagées, en signant le Pacte des maires, à dépasser l’objectif énergétique de l’UE, qui consiste à réduire de 20% les émissions de CO2 d’ici à 2020».

«Grâce à cette initiative (…) les représentants de plus de 60 millions de citoyens collaboreront en vue de modifier notre environnement et d’utiliser l’énergie plus rationnellement», ont fait valoir les maires dans cette prise de position endossée également par plusieurs villes non-européennes ou non-membres de l’UE.

Citons par exemple, des villes de Suisse, de l’Ukraine, de la Norvège, de la Turquie, qui n’adhèrent pas à l’Union. Un pacte qui reçoit également la signature d’autres villes issues de continents lointains, comme New-York(USA), Buenos-Aires(Argentine), Christchurch(Nouvelle-Zélande).
 
«Changer notre comportement énergétique, faire des investissements judicieux, adopter des pratiques de mobilité intelligentes, ce sont des actes qui doivent être encouragés», tel a été le message du président de la Commission José Manuel Barroso à l’endroit des maires lors de la cérémonie de signature organisée dans l’hémicycle du Parlement européen à Bruxelles.

Intervenant via un message vidéo adressé à ses homologues européens, le maire de New York, Michael Bloomberg, a confirmé le soutien de sa ville à cet accord. L’objectif de Bloomberg est même plus audacieux. Il promet  de réduire ses émissions de 30% d’ici 2030.

«Nous nous engageons à le faire même si notre population passe comme prévu à neuf millions d’habitants», a garanti le maire de New-York, Michael Bloomberg.

(PHOTO) Une vue de Paris sous l’effet du smog