Élections scolaires: Farid Salem courtise le vote des Longueuillois

388

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Lutter contre le décrochage scolaire des moins de 20 ans, constitue l’une des principales motivations de Farid Salem qui estime que « c’est inadmissible le taux actuel de 27% à Longueuil. Nous, on veut le ramener à 15% », a projeté le candidat.

Pour se faire élire, il entend et nous le citons:

*Valoriser la fonction de l’enseignant et de l’enseignante. On oublie que c’est eux la clé de la réussite de nos enfants. Donc les aider et être proche de leurs inquiétudes .                                           

* Viser le gel du taux de taxes scolaires par une saine gérance de l’administration                         

*Engager un débat sur l’avenir des commissions scolaires étant donné que la majorité de la population  est très critique envers cette structure

S’il s’implique parce qu’il dit croire que la survie et la richesse du Québec passent par des élèves instruits, M. Salem dit s’engager parce qu’il considère également que « les commissions scolaires ont un pouvoir très important concernant l’avenir de nos enfants et de l’école publique du Québec en particulier ».

Il évoque aussi une situation qui l’a personnellement touché:

«On a fermé une école primaire francophone performante avec deux paliers: une section alternative et une autre régulière. Cette école fréquentée par mes enfants était un exemple : petite collaboration enseignants/parents  développés – meilleures classes d’accueil à Longueuil …ils l’ont fermée pour des raisons budgétaires malgré la protestation de la population (pétition, rassemblement et justice)… Pour au moins cette raison, je me lance en politique scolaire pour que l’école soit protégée des bureaucrates et des commissaires inconscients de leur rôle!.»

Quant au choix de la circonscription 4, Farid l’a choisie parce qu’elle est, a-t-il précisé, «la plus proche de mon quartier. Elle est assez pauvre, constituée majoritairement de locataires dont une partie est d’origine immigrante ». 

Enfin, en ce qui a trait à la formation « Équipe Lavallée », le candidat dit partager les mêmes valeurs et préoccupations de sa ville, Longueuil, avec Carole Lavallée. « C’est quelqu’un qui connait bien le milieu scolaire et la Rive Sud puisqu’elle a occupé le poste de directrice de cabinet au ministère de l’éducation, du loisir et du sport », a témoigné le candidat.

ZOOM-Élections scolaires 2014: rêves et profils de candidats 


MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:         

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés: