D’une «communauté positive» virtuelle à une Fondation internationale proactive (GALA 2013)

782

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Forte du succès de son membership, la Communauté Positive (très active notamment dans Facebook: plus de 35 000 adhérents disséminés à travers la planète) depuis novembre 2010, met désormais le cap sur l’action et la proximité dans le but de mieux accrocher les adeptes de la «pensée positive ou de la théorie du changement».

Un puissant OSBL en devenir

Les instigateurs de cette communauté virtuelle, qui l’ont d’ailleurs hissée légalement en organisme à but non lucratif en 2012 sous le nom de  «Fondation de la Communauté positive internationale (FCPI)», ont très clairement étiqueté les axes ou secteurs d’activité dans lesquels ils comptent intervenir.

«Servir les plus démunis par des œuvres de bienfaisance dans les domaines de l’éducation, le soulagement de la pauvreté et la protection de l’environnement», telle est la mission de cet OSBL qui ambitionne d’œuvrer à l’instar des grandes organisations humanitaires et philanthropiques.

Pour ce faire, la FPCI, qui s’implante déjà dans plusieurs grandes villes d’Amérique du Nord (Montréal, Toronto, Pennsylvanie, Floride et aussi en Haïti) tout en gardant son bureau chef dans la métropole québécoise, entend s’appuyer sur «un grand réseau de bénévoles ayant la passion de servir leurs communautés».

Un premier Gala «Passion de servir»

Lors d’une rencontre avec l’Agence de presse Médiamosaïque, le staff, qui s’active autour du président-exécutif de la FCPI, Emmanuel Brice, a révélé le projet sur lequel il travaille sans relâche depuis plusieurs mois, à savoir la réalisation d’un grand gala dénommé «Passion de servir».

Les préparatifs vont bon train en vue de la tenue de cet événement qui doit se dérouler le 13 juillet prochain au Centre Léonardo Da Vinci, a informé Brice qui s’était fait accompagner pour l’occasion de sa VP/Relations publiques, Rose-Moraine Alphonse, et de son VP/Marketing, Wayne Débrosse.

Lors de ce gala, un jury annoncera les lauréats d’un concours axé sur les thèmes de l’éducation, de l’environnement, de la pauvreté. Plusieurs conférenciers, un spectacle de musique et d’humour, un cocktail, figurent au menu de cette soirée qui se veut, à la fois, à en croire les initiateurs, «spéciale, conviviale et informative». Frais de participation: 50 dollars.

Objectif: un million de bénévoles engagés

Déterminée à briser le cycle du négativisme ou du pessimisme ambiant, la FPCI se dit désormais prête à poser des gestes d’éclat, « à mettre les gens en commun, à mobiliser un million de bénévoles à travers le monde pour faire le changement. On veut être un acteur de plus pour changer le visage de notre planète », a martelé son leader Emmanuel Brice.

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE ( Emmanuel Brice, à gauche, entouré de sa VP/Relations publiques, Rose-Moraine Alphonse, et de son VP/Marketing,Wayne Débrosse)