Dix ans après, la JCCH devient plus ambitieuse… (Noël Glam 2012)

575

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Le temps des fêtes, immortalisé en 2012 par une réédition du Noël Glam, a été une sacrée bonne occasion pour le premier mandataire masculin à s’accaparer des rênes de  l’institution, d’affirmer solennellement son brûlant désir de re-booster l’influence de la Jeune chambre de commerce haïtienne (JCCH) dix ans après son lancement.

 

Nouveaux défis

Pour y arriver, Frédéric Gilbert, qui soutient avoir analysé, sans complaisance aucune, les forces et les faiblesses de l’organisme, informe que son staff rapproché se donne pour mandat premier de travailler en vue d’une présence plus active et plus visible dans la communauté d’origine qui avoisine les 200 000 âmes au Québec.

Ce qui devrait se traduire, à terme, a-t-il espéré, en entrevue à l’Agence de presse Médiamosaïque, par une augmentation significative du membership de l’organisation, une proximité ou une plus grande attention aux préoccupations réelles de la communauté, traditionnellement pas assez branchée affaires, et par un renforcement des liens d’affaires avec la mère-patrie, Haïti.

Intervenant quelques instants après le cocktail du Noël Glam, le président, qui a multiplié, avec succès, ses pointes d’humour et d’ironie, a pris le temps de saluer les figures-clés qui ont permis à la JCCH de rayonner au-delà d’une décennie tout en soulignant au passage l’arrivée de Maka Kotto à la tête du ministère de la Culture et des Communications du Québec et la réélection du président des États-Unis, Barack Obama, deux faits de l’actualité reconfirmant l’émergence d’un leadership au sein de la communauté noire ou de la diversité à l’échelle du continent nord-américain.

 

Une réussite malgré le froid

Vêtus de leurs plus beaux apparats, ils étaient, en effet, près d’une centaine de personnes, sous une température frôlant ce soir-là les -15 degrés, à arpenter les couloirs du Hyatt Regency pour boire, discuter, danser, au rythme du »DJ Ace » et du band « Musicalizm », avait constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

Le nouveau directeur-général de la JCCH, qui était au four et moulin, par souci de vérifier que tout allait bien, s’est permis quelques minutes pour nous faire part de sa grande satisfaction en ce qui a trait à la réponse du public vis-à-vis du Noël Glam et à l’optimisme qui règne au sein du groupe. Ralph Gilles se dit convaincu que l’équipe dirigeante est déterminée et prête à faire face aux nouveaux défis qui attendent l’organisation.

À noter que, cette soirée a été honorée de la présence, entre autres, de deux élus issus de la communauté haïtienne, Emmanuel Dubourg (député provincial de Viau), Franz Brenjamin (conseiller municipal de St-Michel). Des représentants de plusieurs autres jeunes chambres amies ont été également remarqués, dont Saul Polo de la Chambre de commerce latino-américaine du Québec (CCLAQ), Dr Winston Chan du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), etc.

Sur le même sujet:

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/ ( En haut : Vue partielle de l’assistance le 22 décembre 2012 lors du Noël Glam 2012 de la Jeune Chambre de commerce haïtienne à l’hôtel Hyatt Regency)