Disparition foudroyante de Lindsay Laviolette: le showbiz sous le choc

6

MONTRÉAL – Une star de cinéma s’éclipse dans la diaspora haïtienne. La Montréalaise Lindsay Laviolette, dont les talents d’actrice ont été confirmés dans plusieurs récents longs métrages, a rendu l’âme le lundi 29 octobre 10h à PM. Le milieu du showbiz de la communauté haïtienne du Canada est en état de choc.


La maladie: un KO surprenant

La belle et replète n’a pas survécu à un cancer du poumon qui s’est généralisé à son insu, avions-nous appris à l’Agence de presse Médiamosaïque. Débordante de vie et d’énergie comme toujours, la jeune femme de 35 ans s’était rendue pourtant à l’hôpital pour un chek-up de routine le 9 octobre dernier à l’Hôpital Juif de Montréal.

Physiquement en pleine forme et nullement inquiète de son état de santé après l’accouchement de son premier bébé (une fillette de 7 mois qu’elle a prénommée Neema), Lindsay Laviolette ignorait qu’il lui restait moins de vingt jours à vivre. Ses proches rapportent qu’elle était même étonnée quand le personnel médical lui apprenait qu’on allait devoir la garder pendant quelques jours à l’hôpital.


La carrière: une polyvalente

Propulsée par les jeunes réalisateurs Jean-Rony Lubin et Frantz Guano, Lindsay a connu un véritable tournant dans sa jeune carrière de cinéma  via « La Vérité blesse », un long métrage, réalisé à Jacmel (Haïti) en 2006, dans lequel elle incarnait le personnage Gina qui prône la résistance vis-à-vis d’un système judiciaire  corrompu en Haïti ou encore dans « Méchants cousins ». Elle allait crever le plafond dans la série « Les Coqueluches ». 

Très affectés par le départ impromptu de leur égérie, Jean-Rony Lubin et Frantz Guano, sous la bannière de Cluvar Productions, envisagent d’organiser une veillée artistique pour lui rendre un dernier hommage dans les jours à venir, avions-nous également appris.

Il importe de noter que la talentueuse Lindsay Laviolette avait plusieurs cordes à son arc. À part ses aptitudes d’actrice et d’animatrice de radio, elle exerçait également le métier d’agent immobilier et venait de boucler sa formation d’infirmière.

Pour mieux la découvrir: Lindsay Laviolette morte à 36 ans: sa vie sur terre en cinéma