Haïti/France/Dette de l’indépendance: le site du Quai d’Orsay cloné

356

Des cyberdélinquants, dont l’identité demeure encore inconnue, ont pris pour cible le site Web du Quai d’Orsay. Ces derniers voulaient, il n’y a pas l’ombre d’un doute, attirer l’attention sur les relations franco-haïtiennes et relancer notamment la campagne autour des 90 millions de francs or exigés en 1825 par la France à Haïti pour reconnaître l’indépendance de son ancienne colonie.

Le ministère francais des Affaires étrangères et européennes n’a pas tardé à réagir en qualifiant de «fausses informations»  la prétendue nouvelle annonçant que l’Hexagone s’apprêterait à rembourser cette somme qui est aujourd’hui, si on y inclut l’inflation et les taux d’intérêt, l’équivalent de (17 milliards d’euros ou 21 milliards de dollars US).

Cette annonce, faite le jour même du 14 juillet (fête nationale française), bien accueillie dans les heures suivant à Port-au-Prince et ailleurs, a été vite démentie à Paris. Lors d’un point de presse le lendemain, le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero, a menacé d’envisager « les suites judiciaires à donner à cette situation», avions-nous appris.

Soulignons que, plusieurs rédactions, dont l’Agence de presse «Média Mosaïque», qui a son siège social à Montréal, ou même l’AFP dont le bureau chef se trouve dans la capitale française, avaient mordu à l’hameçon en donnant écho à cette nouvelle qui n’en était effectivement pas une. Nous nous excusons sincèrement auprès de nos lecteurs. 

Très fins dans leur coup, les fraudeurs ont calqué de manière quasi parfaite le site de France Diplomatie du Quai d’Orsay joignable à l’adresse www.diplomatie.gouv.fr tandis que le canular, qui a trompé la vigilance des rédactions avec communiqués et vidéos à l’appui, a été diffusé sur www.diplomatiegov.fr.

À noter que, d’après Whois , qui révèle les coordonnées des sites Web, les pirates ont utilisé comme pseudo «Toussaint Louverture», qui est le vrai nom du «précurseur de l’indépendance haïtienne», décédé en 1803. Créé le 21 juin dernier, www.diplomatiegov.fr dispose d’un compte chez Hotmail.fr et d’un numéro de téléphone attribué à une compagnie ayant pignon sur rue à Bordeaux. 

 

Vérifiez en-dessous l’article en question qui avait enthousiasmé bon nombre de nos internautes: 

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (Capture d’écran du site frauduleux ayant annoncé le prétendu remboursement de la «dette de l’indépendance» par la France à Haïti)