Desjardins:«plus qu’une banque» pro-diversité?

296

La diversité constitue une des priorités de la présidente en chef du Mouvement des caisses Desjardins, Monique Leroux. C’est ce qu’elle a révélé lors d’un entretien exclusif accordé à un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

 

 

Consciente de l’implication des communautés et de leur nombre dans la population, la première femme à diriger le plus grand groupe financier et coopératif du Québec, fraîchement élue à la tête de l’institution, veut voir les caisses se ressembler davantage aux communautés qu’elles desservent.

Elle entend travailler en ce sens au cours de son mandat. «Fondamentalement, je dirais que le mouvement Desjardins est une institution financière coopérative qui est proche des gens, proche d’une certaine manière des communautés, nous avançons dans cette direction et nous allons continuer», a-t-elle fait savoir à nos micros.

«Oui, nous nous sommes intéressés à nous rapprocher le plus possible de toutes les communautés qui composent la société québécoise et canadienne. Si on est capable de faire cela par des gestes, comme nous le faisons aujourd’hui et par des gestes de tous les jours, c’est qu’on fait vraiment notre mission d’être proche des gens», a-t-elle poursuivi.

Au fait, Monique Leroux évoque justement la cérémonie qu’elle a présidée en guise d’hommage aux femmes, plus particulièrement aux célébrités féminines québécoises de la diversité qui, à travers leurs talents, leurs mérites et leurs contributions, participent à la richesse, à la modernité et au devenir collectifs de la société québécoise.

À son avis, «c’était pour moi une façon de dire merci à ces femmes issues de toutes les communautés et de les encourager à continuer», a-t-elle justifié lors de cette entrevue sans trop vouloir lier ce geste au fait, jusque-là inédit,  que la présidence de l’institution soit exercée par une femme.

Invitée à dire est-ce que Desjardins essaye de se positionner par rapport à ses compétiteurs qui y voient un marché en forte croissance, Mme Leroux de répondre, «nous sommes déjà assez proches de plusieurs communautés, mais je vous avoue que nous ne le sommes peut-être pas assez auprès d’autres communautés».

«Ce qui est important pour le Mouvement Desjardins en tant qu’institution financière coopérative c’est d’être le plus près possible des gens qui composent la société du Québec et du Canada et pour nous, oui c’est important de se rapprocher encore plus que nous le faisons jusqu’à maintenant», a conclu Monique Leroux au micro de MEDIAMOSAIQUE.COM.

 

(PHOTO) Tout sourire, la présidente en chef du Mouvement des caisses Desjardins, Monique Leroux, pose pour MEDIAMOSAIQUE.COM

 

L’équipe de «Média Mosaïque» vous suggère:

Desjardins: clin d’oeil aux femmes de la diversité