Des atomes crochus entre les Latinos et la Banque Scotia?

309

MONTRÉAL – Sur les 60 000 employés de la Banque Scotia, 35 000 sont d’origine latino-américaine, a révélé Pierre Michaud, le vice-président du réseau canadien de la Banque Scotia lors d’une entrevue exclusive à l’Agence de presse Médiamosaïque en marge du lancement de la programmation officielle de la 3e édition du Festival LatinArte.

« Il y a plus de gens qui parlent l’espagnol à Scotia que de gens qui parlent l’anglais ou le français », a précisé M.Michaud qui s’appesantit notamment sur l’implantation de cet établissement financier dans le sous-continent latino-américain où il détient un siège social dans près d’une quinzaine de pays.


Obligation de solidarité

Selon le V-P du réseau canadien de la Banque Scotia, il s’agit d’une lapalissade. « Notre cœur penche beaucoup pour les Latino-Américains, nous avons un faible pour cette communauté parce que nous avons une présence immense dans cette région du monde », a-t-il témoigné.

Et, vu la somme de liens tissés avec ces nombreux pays, a fait remarquer M. Michaud, la Banque Scotia ne saurait ne pas s’occuper également des ressortissants latino-américains qui choisissent de venir s’installer au Québec et au Canada.  « Cela rentre dans la responsabilité sociale d’entreprise de la Banque Scotia », a-t-il insisté.

Invité à chiffrer annuellement la « responsabilité sociale d’entreprise  » de son institution bancaire, M. Michaud révèle que « la Banque Scotia octroie 43 millions de dollars à des organismes, que ce soit dans le domaine des arts, de la santé, du sports. LatinArte en reçoit ainsi une modeste petite partie ».

 

Des programmes pour la diversité

Le banquier, de poursuivre, « À Scotia, nous avons compris qu’une bonne intégration commence inévitablement par une intégration financière c’est pour ça que nous pensé à mettre sur pied des programmes pour faciliter l’insertion des nouveaux arrivants au sein de la communauté au Québec et au Canada ».

« Il y a environ 18 000 Latinos qui arrivent au Québec et au Canada chaque année, nous avons comme une obligation de les accompagner », a conclu le haut-responsable qui a lui-même travaillé pour la même institution financière au Pérou, en République Dominicaine, au Costa-Rica, à El Salvador, avant de revenir à Toronto puis aujourd’hui à Montréal.

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com En profondeur:

 

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAÏQUE/Cr Fernand Jean-Louis (Le vice-président du réseau canadien de la Banque Scotia, Pierre Michaud, entouré de deux des membres de son staff d’origine latino-américaine, à gauche, Rosario Sanchez, et à droite, Maria Longo, lors du coup d’envoi de la 3e édition du Festival LatinArte).