Décès de Ghila Sroka: coup dur pour le magazine « Tribune Juive »

328

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Vide irremplaçable à « Tribune Juive« ! Le magazine interculturel montréalais vient de perdre sa fondatrice, Ghila Sroka. Cette journaliste, qui n’avait jamais sa langue dans sa poche, est décédée des suites d’un cancer courageusement supporté, avions-nous appris à l’Agence de presse Médiamosaïque.

Celle qui a lutté pour que sa publication survive au-delà de trois décennies, sans subvention aucune, et malgré l’absence des grands annonceurs tant privés que gouvernementaux, a rendu l’âme à la veille de la commémoration des 35 ans de son bébé « Tribune Juive ».

Adepte du rapprochement intercommunautaire, hypersensible à la littérature et la vie culturelle migrantes, Mme Sroka, dont les initiatives  plaident en sa faveur, avait aussi projeté l’image d’une militante pro-juive et pro-diversité. À sa décharge, elle avait également beaucoup d’estime pour les Palestiniens modérés.

Le départ pour l’éternité de cette grande dame constitue une perte considérable pour les médias de la diversité, pour Tribune Juive en particulier et pour tous ceux qui l’ont côtoyée. Dans les réseaux sociaux, plusieurs personnalités ont été élogieuses à son endroit pour ses accomplissements au Québec, sa terre d’adoption.

« Après avoir mené pendant longtemps la vie dure à la maladie, mon amie Ghila s’en est allée. Qu’elle repose en paix », a réagi, sur les réseaux sociaux, l’un des lauréats du TOP 20 de la Diversité (2013), le Québécois d’origine algérienne, Akli Aït Abdallah, journaliste à la radio de Radio-Canada.

«Merci, chère Ghila. Pour Tribune juive. Pour Parole métèque. Pour « Femmes haïtiennes, parole de négresses ». Pour « Conversations avec Dany Laferrière ». Pour les entrevues, les dossiers, les coups de gueule et les coups de cœur. Pour l’amitié fidèle», a, de son côté, souligné avec tristesse, Magguy Mettelus, animatrice et organisatrice d’événements bien connue dans la communauté haïtienne.

À noter que Ghila s’était toujours farouchement opposée au terme « médias ethniques » utilisé dans les milieux gouvernementaux et le monde des affaires pour désigner les « médias de la diversité« . « Est-ce normal de diviser les journalistes? », avait-elle écrit, il y a un an, à Médiamosaïque, pour dénoncer une organisatrice d’événements qui se servait de cette appellation pour catégoriser les médias dits « mainstream » ou traditionnels versus ceux évoluant dans les communautés culturelles. 

Autour du décès de Ghila Sroka, l’hommage posthume de Dany Laferrière:

MEDIAMOSAIQUE.Com autour de « Tribune Juive »:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:         

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés: