David Heurtel voit «un beau momentum se profiler à l’horizon»

604

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – À quelques heures du vote, David Heurtel se dit «serein», voit «un beau momentum se profiler à l’horizon», mais «ne prend rien pour acquis». Le candidat libéral dans Viau, dans le cadre de la partielle du 9 décembre, affirme qu’il entend se «battre jusqu’à la dernière minute du jour-J» pour que le comté demeure dans le camp libéral. Et du temps et de l’énergie, il semble en avoir mis pour pouvoir y arriver.

«Nous avons rencontré plus de 2 000 citoyens à travers nos porte-à-porte, nos différents rassemblements. On n’a pas chômé, depuis le premier jour de la campagne, on fait des journées de 15 à 16h de travail. Pour vous donner une idée, le 29 novembre dernier, on a fait un rassemblement qui a réuni plus de 250 personnes, cela prouve clairement que ce que nous faisons a une assez bonne résonance sur le terrain», a interprété Heurtel.

«Un député de proximité»

Pour accrocher les gens de Viau, le candidat leur promet qu’il sera  «un député de proximité» qui sera non seulement prompt à défendre leurs intérêts à Québec, mais également à élire domicile dans la circonscription pour être en communion totale avec ses éventuels mandants. « Si je suis élu, je déménage, je viens habiter dans Viau, c’est l’une de mes promesses», s’est engagé M. Heurtel au micro de l’Agence de presse Médiamosaïque.

Énumérant les priorités étiquetées par les résidents de Viau, David Heurtel précise que «ce qui revient constamment, c’est le développement économique du comté, l’emploi, l’insertion professionnelle notamment pour les nouveaux arrivants, la lutte contre le décrochage scolaire, dans un contexte où il faut favoriser l’inclusion, la tolérance, l’intégration, bref ils veulent un député prêt à travailler pour leurs enfants».

«Un député de la diversité»

En bon pompier, Heurtel a réussi à éteindre les brasiers. Le mécontentement de certains candidats potentiels qui lorgnaient le fauteuil d’Emmanuel Dubourg dans Viau est désormais chose du passé. Et le président du CMQ Monsef Derraji, et Frantz Benjamin (actuel président du conseil municipal de la Ville de Montréal), et Marjorie Michel (ex-attachée politique de Dubourg dans Viau), se sont ralliés. Même des pro-péquistes, à l’instar de Lamine Foura, par exemple, fronde anti-charte oblige, s’affichent aux côtés du candidat.

Conscient du poids des communautés culturelles dans ce comté, David Heurtel, dans un bilan de fin campagne dressé au micro de l’Agence de presse Médiamosaïque, informe avoir mis «un soin particulier au cours des 5 dernières semaines pour courtiser les trois communautés les plus importantes du comté (italienne, haïtienne, maghrébine) et aussi latino-américaine, sud-est asiatique, portugaise, et j’en passe. Ça augure très bien pour le vote de lundi!», a-t-il pronostiqué.

«L’objectif était de ne rien prendre pour acquis, d’aller vers les gens et d’être à l’écoute des préoccupations. Et en ce sens, je peux vous assurer que  l’accueil des citoyens de Viau a été très chaleureux, partout, que ce soit dans le quartier St-Michel, dans le quartier Pie IX, dans le Petit Maghreb, partout, les gens veulent un député présent, à l’écoute, un député tout-terrain, comme l’était Emmanuel Dubourg», a-t-il poursuivi.

À noter que David Heurtel du Parti libéral du Québec (PLQ) doit affronter Tania Longpré (Parti québécois), Geneviève Fortier-Moreau (Québec solidaire) et Patrick Bourgeois (Option nationale) dans le cadre de ce scrutin.

La Rédaction de MEDIAMOSAIQUE vous recommande:

PHOTOTHÈQUE (Le candidat libéral dans Viau, David Heurtel, au téléphone et en train de naviguer sur Mediamosaique.com)