Crise économique: Harper dort au gaz selon Pacetti

324

SAINT-LÉONARD – Stephen Harper serait un mauvais capitaine à un moment où les prévisions sont loin d’être reluisantes pour l’économie canadienne, a jugé le vice-président du Comité mixte permanent de la réglementation de la Chambre des communes, encore nostalgique des années libérales au cours desquelles Ottawa nageait dans des surplus budgétaires.

 

Avant la récession

 » Nous ne pouvons pas dire que les conditions économiques mondiales sont les mêmes aujourd’hui que lors de la récession de 1990. Nous ne pouvons même pas dire que les conditions de la récession de l’an dernier sont les mêmes aujourd’hui, mais lorsque les conservateurs ont pris le pouvoir en 2006, ils ont hérité d’un surplus de 13 milliards $ grâce à la sage gestion économique du gouvernement libéral précédent « , a rappelé Massimo Pacetti.

Le député québécois de la deuxième Opposition officielle à la Chambre des communes se souvient, dans un communiqué reçu à la rédaction de l’Agence de presse Médiamosaïque, que  » nous avions une des plus fortes économies du G8. Nous investissions dans l’infrastructure,  le capital social et ce, tout en réduisant notre dette « .

 

Dépenses folles des conservateurs

Accusant les conservateurs de former  » le gouvernement le plus dépensier de l’histoire du Canada année après année « , le vice-président du Comité mixte permanent de la réglementation de la Chambre des communes se moque du staff de Harper qui  » prêche l’austérité  » alors qu’il  » gaspille des milliards de dollars pour construire des prisons dont nous n’avons aucunement besoin. »

 » Le taux de criminalité est déjà bas et les Canadiens ont besoin d’emplois, l’environnement est ignoré et les programmes sociaux reçoivent un financement insuffisant « , s’est plaint le parlementaire qui croit que « nous devions reprendre le contrôle de notre situation financière, couper à l’interne et ce, tout en nous assurant d’investir afin de faire du Canada un pays plus concurrentiel. »

 

Que doit faire Harper?

Pour redresser la barre,  » le gouvernement devrait faire ce que nous les libéraux, avons proposé investir dans une stratégie d’apprentissage et d’innovation qui nous permettrait d’avoir la main-d’œuvre la plus instruite, la plus compétente et la plus innovatrice au monde tout en investissant dans les technologies vertes « , a exigé Pacetti.

 » Nous avons également besoin d’un plan pour créer des emplois immédiatement, car les statistiques de l’OCDE sur le travail concernant le chômage ne dressent pas un beau portrait du Canada. Une première solution facile consiste à adopter les suggestions de l’OCDE proposant que dans les « …pays ayant toujours un espace fiscal, les investissements, y compris dans les infrastructures devraient être priorisés » « .

Le député rajoute que  » ces solutions seraient moins dispendieuses que la construction de prisons, stimuleraient notre économie et contribueraient à une société beaucoup plus sécuritaire, car la stabilité économique et la prospérité accroissent la sécurité des quartiers. Les gens ont besoins d’emplois : ceux qui détiennent de bons emplois commettent rarement de crimes. Un gouvernement avec une vision ne ferait pas de gaspillage. »

 


PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE (Archives) Le vice-président du Comité mixte permanent de la réglementation de la Chambre des communes et député de Saint-Léonard/Saint-Michel, Massimo Pacetti, à gauche, le PM et chef du Parti conservateur, Stephen Harper, à droite)