Conflit étudiant: un « caquiste » commente l’échec des négociations

921

MONTRÉAL – Le pharmacien Abel Arslanian, qui brigue la députation de l’Acadie sous les couleurs de la Coalition Avenir Québec, a questionné le leadership du premier ministre Jean Charest qui a, selon lui, provoqué une nouvelle  » occasion manquée  » dans la crise étudiante, « malgré, a-t-il dit, une ronde de négociation qui a duré toute la semaine dernière « .

 » L’idée avancée par les étudiants de réduire le crédit d’impôt, même si elle n’est pas idéale à long terme, aurait pu être utilisée pour une sortie de crise immédiate, tout en nous permettant de réinvestir dans nos universités dès septembre. On aurait alors un compromis pour la session d’automne et la question plus large des frais de scolarité aurait été réglée en élection dès la rentrée politique, après la fête du Travail « , a analysé le candidat de la CAQ.

À son avis, comme pour faire durer le plaisir,  » Jean Charest nous a placés dans une situation encore plus tendue. Maintenant, c’est la saison touristique, l’industrie hôtelière et les petits commerçants de la métropole qui sont menacés. On voit avec l’annulation de la journée portes ouvertes du Grand Prix de Montréal que le risque de perturbation est important», a déploré M Abel-Claude Arslanian.

Arslanian rappelle que  » la Coalition Avenir Québec a proposé en mars dernier que le crédit d’impôt pour frais de scolarité soit utilisé pour implanter un système de remboursement proportionnel au revenu des prêts étudiants, de même que pour bonifier l’aide financière aux études pour les étudiants issus de familles de la classe moyenne. »

Le candidat renouvelle son appui à l’endroit de son chef, François Legault, qui a soutenu, vendredi,   » que l’élimination du crédit d’impôt pour financer la hausse des frais de scolarité n’est pas une solution à long terme, mais que le gouvernement libéral devrait se servir de cette proposition pour une sortie de crise immédiate et annoncer la tenue d’élections automnales pour régler la question. »

 

Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE ( À gauche, le candidat Abel-Claude Arslanian qui portera les couleurs de la Coalition Avenir Québec (CAQ), à droite, le chef logo du parti de Françpois Legault)