Coderre à l’hôtel de ville: « une sensibilité pro-diversité » garantie

317

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Une question de Médiamosaïque à Denis Coderre d’Équipe Denis Coderre pour Montréal: Pourquoi la diversité devrait-elle élire Denis Coderre? Le candidat répond.

Bonjour Médiamosaïque et merci de nous offrir votre tribune!

Dois-je vous dire que tout est créativité. Tout est diversité, ce n’est pas une question de silo, c’est un état d’âme, c’est une culture, c’est une façon de penser. C’est Montréal, c’est la mosaïque, c’est la complémentarité de l’ensemble des cultures dans un but commun d’être égal et différent en même temps c’est tout.

Ma priorité No 1 en termes de diversité : c’est l’emploi, c’est le respect. C’est de s’assurer qu’on puisse soutenir les organisations, pour justement enlever cet isolement entre certaines communautés. C’est de favoriser l’intégration, c’est-à-dire, de faire un bout de chemin pour les amener vers nous pour qu’on puisse profiter de leurs propres cultures, de leurs propres richesses.

Dans un autre contexte, , c’est de travailler dans une objectif commun. C’est résoudre des problèmes de logement, c’est l’emploi, c’est la reconnaissance des diplômes, des titres. Toute la question de la reconnaissance des diplômes, moi j’étais ministre de l’immigration, je sais que Québec doit arrêter cette situation-là. Québec a cette situation-là entre les mains, il faut la résoudre.

J’ai cet avantage d’avoir des gens comme Mary Deros, par exemple, dans mon équipe (l’entrevue se déroulait en présence de Mme Deros).

Le fait d’avoir un maire, d’avoir des conseillers, qui ont cette sensibilité-là, cette capacité de leur dire qu’on va dans telle direction, ça devient intéressant pour tout le monde.

Un commissaire de la diversité dès mon élection, ça veut dire que, dans mon cabinet, j’aurai quelqu’un qui va être attitré pour répondre à toutes les questions relatives à la diversité, pour démontrer qu’il y a une volonté politique et une sensibilité à ce niveau. Ça veut dire aussi qu’on va aussi le faire dans un souci de cohérence dans tous les arrondissements, parce que ça passe par les arrondissements, au niveau des services de proximité. On va travailler avec les élus, de même avec le comité exécutif, avec les personnes qui seront attitrées pour qu’on soit bien imbus de ce qui se passe pour qu’il y ait des solutions appropriées. On va avoir des réponses et être en mesure de s’ajuster continuellement.

Pour le profilage racial : j’ai dit qu’il y a du concret là-dedans. Il y a des personnes, il y a des cas. Il ne faut pas se fermer les yeux, il ne faut pas dire que c’est des cas isolés parce qu’il y a des gestes islamophobes, des gestes antisémites. C’est des gestes d’intolérance. C’est des incidents qui peuvent être isolés mais qui sont de trop. C’est d’envoyer un message qu’on est sensible à cette question-là. Je vais travailler avec l’ensemble des forces de sécurité et des organisations au niveau montréalais pour être un modèle, un exemple

En affaires, il faut créer l’environnement propice à la créativité, à l’audace, à la culture de ceux et celles qui ont des passions. Moi je suis un facilitateur, un catalyseur qui va être en mesure de donner les outils nécessaires pour qu’on soit en mode solutions, en mode création et non pas en mode irritants.

Le 3 novembre, un Montréalais issu de l’immigration qui choisit de voter Denis Coderre fait le choix de quelqu’un qui a de l’expérience, quelqu’un qui a une sensibilité pro-diversité, qui a géré ce genre de dossiers à tous les niveaux. C’est choisir un allié, un ami des Montréalais, quelqu’un qui a toujours été là, à leur côté, avant, pendant et après les élections que ce soit comme député, ministre ou maire, quelqu’un accessible, quelqu’un de proximité, qui travaille en équipe, un rassembleur qui va être capable, un porte-voix, un fer de lance pour l’ensemble des communautés, pour qu’on cesse de dire les communautés mais la communauté, malgré nos inégalités et nos différences.

 

SPÉCIAL MUNICIPALES 2013

Joly, Bergeron, Côté, Coderre: qui mérite le vote de la diversité?

Richard Bergeron: « des quatre, je suis le meilleur porte-parole de la diversité »

Coderre à l’hôtel de ville: « une sensibilité pro-diversité » garantie

Mélanie Joly: «Diversité, nous avions fait nos devoirs»

La diversité doit élire Marcel Côté, pourquoi?