Clovys TV: du contenu métissé dans notre paysage audiovisuel

500

C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Jean-Yves Roux et son équipe ont levé le voile sur la programmation de Clovys TV. La nouvelle chaîne de télévision est dédiée à la culture urbaine et la mise en ondes est prévue pour septembre 2009.

 

 

 

 

La culture québécoise n’est plus «blanche, catholique et francophone»

En effet, qui aurait cru que le Canada –  et plus particulièrement le Québec –  était prêt à se doter d’un organe médiatique mélangeant  les rythmes les plus colorés : Hip Hop, Salsa, Coupe décalé, Rai et tant d’autres sonorités d’ici et d’ailleurs. L’engagement a pourtant été pris officiellement le jeudi 16 avril dernier lors de ce lancement au ThéâtreTélus, avait constaté sur place une journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».  

Le pari pouvait sembler risqué. Pas pour Jean-Yves Roux, fondateur et CEO de Clovys TV. Selon l’ancien rappeur, alias Spike,  « la diversité culturelle est aujourd’hui  une réalité incontournable dans notre pays ».   En ce début de  siècle,  il confie avoir fait le constat que «  l’homme blanc, catholique et francophone n’est plus l’unique représentant de  la culture québécoise »

Équipe et programmation métissées culturellement

En cohérence avec le mandat de la chaîne, c’est entouré d’une équipe multiculturelle que Jean-Yves Roux conviait la presse,  les artistes et les supporters de la première heure au lancement de  « la seule et unique chaîne de télévision canadienne consacrée à la culture urbaine », a-t-il tenu à préciser.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La musique est pour les protagonistes du concept  « un moyen universel permettant  de faire passer le message que  nous sommes tous des êtres humains»; raison pour laquelle elle occupe une place prédominante dans la programmation. Clovys TV désire en revanche offrir à son public des émissions de divertissement et d’informations variées (films indépendants, actualité culturelle, etc).

Interrogé sur la pertinence de faire une grille des programmes à 70% francophone contre 30% anglophone (10% anglophone du Canada et 20% américaine),  Jean-Yves Roux révèle, en entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», que « les produits culturels anglophones étant nombreux, il fallait trouver un moyen de se différencier et de ne pas se noyer dans la masse. »

Redonner à la francophonie une place de choix

Au-delà de la stratégie, le producteur de spectacles et de disques,  évoque aussi une raison plus personnelle, voire idéologique. Profondément amoureux du la langue française, Jean-Yves Roux nous avoue être convaincu qu’ «en créant des liens au sein de la francophonie internationale nous sommes capable de redonner  à cette culture ses lettres de noblesses. »

Le choix du nom de la chaîne de Télé rend hommage à Clovis Ier, le premier roi chrétien du royaume des Francs. Par ce clin d’œil, les fondateurs du produit augurent que Clovys TV est prête à s’imposer dans l’arène médiatique,  gagner des parts de marché et pourquoi pas se hisser en tête des audiences.

Il nous faudra un certain  temps avant de valider ou non les aspirations de la chaîne. Pour l’heure, notez que, pour ceux qui veulent rejoindre l’équipe, Clovys TV organise les 25 et 26 mai prochains une session de recrutement pour les professionnels et les amateurs en communication (reporters, chroniqueurs…)

Pour plus d’informations: www.clovystv.com   

(Photos) Cr Groupe Style communications