SOBA: clin d’oeil au Maghreb, Lynda Thalie primée

165

L’ouvrage de Lynda Thalie épate déjà le Québec qui lui est une terre d’adoption. Séduire la souche de laquelle elle est issue, à savoir l’Afrique, est, pour plus d’un, automatique ou une simple formalité.

 

 

 

 

 

 

En la récompensant SOBA n’a fait que reconnaître les talents de cette auteure-compositrice-interprète d’origine algérienne qui, sous la protection de son manager de mari, Patrick Cameron, finit par prendre sa place dans le monde du showbiz québécois.

En effet, le jury de SOBA 2009 ne pouvait ne pas faire un clin d’œil au tout dernier album intitulé «La rose des sables» de Lynda Thalie? Le prix «d’artiste musique du monde de l’année et d’album francophone de l’année» lui a été décerné en ce sens.

Parmi les trophées remis à cette troisième édition de SOBA, citons entre autres, celui remis à la journaliste, née de père éthiopien et de mère québécoise, Rebecca Makonnen, dans la catégorie «artiste féminine dans une émission de télévision ou une télésérie de l’année».

Dans la même veine, Didier Lucien et Angelo Cadet, les deux animateurs de l’événement, ont été primés «artistes masculins dans une émission de télévision ou une télésérie de l’année». Les deux complices présentent une émission diffusée sur Canal VOX.

Plusieurs représentants du gouvernement du Québec ont été remarqués sur les lieux de l’événement qui s’est tenu le dimanche 1er mars 2009 au Théâtre d’Outremont à Montréal, avait constaté sur un place un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Parmi eux, la ministre de l’Immigration et des communautés culturelles, Yolande James qui a d’ailleurs révélé le nom du «groupe jazz de l’année». La ministre de la Culture des communications et à la condition féminine du cabinet Charest, l’ex-journaliste Christine St-Pierre était également de la partie.

(PHOTO) Lynda Thalie s’apprêtant à monter sur le podium au Gala SOBA 2009 (Cr: Hubert Molaire, photographe MEDIAMOSAIQUE.COM)