Charte des valeurs: « un pas dans la bonne direction », selon Badiona Bazin

62

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La version initiale de la «Charte des valeurs québécoises», présentée en chambre le 9 septembre dernier par Bernard Drainville, démontre que le Québec est «beaucoup plus flexible dans son approche de la laïcité par rapport au modele français», a comparé Badiona Bazin.

«C’est aussi clair que lorsqu’on a décidé de migrer qu’il y a aussi des sacrifices à faire, convictions politiques culturelles ou pas. Je sais que c’est un sujet délicat, très difficile, mais il n’y pas à sortir de là, il faut légiférer», a tranché l’ex-candidat péquiste d’origine haïtienne qui ne partage nullement l’avis des fossoyeurs de la Charte.

M. Bazin qui dit s’exprimer plutôt «à titre personnel et en tant que citoyen», croit que «la proposition mise sur la table par le ministre Drainville est un pas important dans la bonne direction, parce qu’il ne faut pas attendre qu’il y ait des problèmes pour légiférer.  Étant donné que l’immigration va en s’amplifiant, c’est donc normal pour Le PQ  de faire de la prévention».

«L’approche québécoise est souple. Les gens peuvent continuer à porter leur voile en dehors de leurs heures de travail.  Il y a une certaine presse qui prétend que les gens doivent se défaire complètement de leurs signes religieux, ce n’est pas ça du tout», a-t-il précisé.

Bazin dit se «ranger du côté du gouvernement, car si l’État se veut être neutre, laïc, il doit l’être dans tous les sens du terme. Si vous êtes enseignante, donc en position d’autorité, et l’on vous dit de ne pas porter un voile, vous devez vous plier à cela parce que c’est une loi», a-t-il ajouté tout en rappelant que bon nombre de Musulmanes ont choisi le Québec parce qu’elles savaient, dès le départ, que la démocratie qui y sévit est favorable à l’égalité hommes/femmes.

La Rédaction de Médiamosaïque vous recommande

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

{jcomments off}