Canada-Déportation: Québec rassure Haïtiens et Zimbabwéens

220

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Pas de panique, dixit Kathleen Weil, la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Les ressortissants haïtiens et zimbabwéens, menacés d’expulsion vers leur pays d’origine par le Canada, ont jusqu’au 1er juin 2015 pour solliciter une «demande de résidence permanente pour motifs humanitaires auprès du gouvernement fédéral».

Québec va s’assurer qu’Immigration Canada tienne compte de « l’intégration en emploi, l’intégration scolaire des enfants, la participation à la vie collective et le respect des lois » dans l’évaluation des dossiers qui seront déposés par les familles concernées, lit-on dans un communiqué de la ministre reçu ce mercredi à la rédaction de l’Agence de presse Médiamosaïque.

Ci-dessous le communiqué dans sa version intégrale:

Levée des suspensions des renvois par le gouvernement fédéral

Le gouvernement du Québec rassure les ressortissants d’Haïti et du Zimbabwe au Québec

Montréal, le 3 décembre 2014 – À la suite de la levée des suspensions des renvois vers Haïti et le Zimbabwe annoncée par le gouvernement fédéral, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, tient à rassurer les personnes visées par l’annonce qui résident au Québec. « Nous prenons acte de la décision du gouvernement canadien et nous passons à l’action pour soutenir les personnes touchées par la levée des suspensions des renvois. La plupart des ressortissants haïtiens sont établis à Montréal et nous leur apporterons toute l’aide nécessaire dans leurs démarches », a déclaré la ministre.

Les personnes touchées par la levée des suspensions des renvois vers Haïti et le Zimbabwe disposent d’un délai de six mois, à compter du 1er décembre, pour déposer une demande de résidence permanente pour motifs humanitaires auprès du gouvernement fédéral.

Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion a établi avec Citoyenneté et Immigration Canada une procédure qui prévoit que l’évaluation du parcours d’intégration faite par le Québec sera prise en compte dans le traitement des demandes des ressortissants touchés par la levée. L’évaluation effectuée par le Québec prendra notamment en compte l’intégration en emploi, l’intégration scolaire des enfants, la participation à la vie collective et le respect des lois. « Nous porterons toute l’attention requise à la situation de chaque personne. Nous devons respecter les règles et être équitables, mais nous ferons preuve d’ouverture », a conclu Mme Kathleen Weil.

Par ailleurs, le Ministère a réservé un montant maximal de 180 000 $ afin d’aider financièrement certains organismes pour qu’ils puissent répondre à la demande supplémentaire d’accompagnement que la levée des suspensions des renvois pourrait engendrer.

Pour obtenir plus d’information sur la levée des suspensions temporaires des renvois vers Haïti et le Zimbabwe et pour connaître la procédure établie par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et Citoyenneté et Immigration Canada pour les personnes visées par la levée de la suspension temporaire des renvois : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/haiti-zimbabwe

– 30 –

Sur le même sujet:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:         

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés: