Bon départ pour le cinéma québécois en Haïti

676

Problème d’accent ou pas, entre Québécois et Haïtiens on se comprend. En effet, les Haïtiens ont réservé un accueil chaleureux au «Festival du film québécois en Haïti» qui s’est déroulé dans la capitale haïtienne du 19 au 22 mars.

 

 

 

 

 Selon les informations rapportées par plusieurs médias de Port-au-Prince, les différents films projetés lors de cette première édition ont connu du succès même si certains ont eu beaucoup plus d’affluence que d’autres.

Plusieurs centaines de personnes ont ainsi  assisté au lancement qui a eu lieu le 19 mars au ciné Impérial. Un coup d’envoi qui était précédé   d’un coktail créole offert par l’Ambassade du Canada en Haïti.

Aux anges pour l’occasion, celle qui a eu l’idée de mettre sur pied ce festival, Fabienne Colas, n’a pas caché son émerveillement :«je suis impressionnée de voir le grand support du public haïtien et aussi de la presse». À son avis,  «cet évènement permet un rapprochement direct entre le Québec et Haïti sur le plan culturel».

Des personnalités d’importance avaient effectué le déplacement, entre autres, la ministre de la Condition Féminine et des Droits des Femmes, Marie-Laurence Jocelyn Lassègue, le consul général d’Haïti à Montréal, Pierre-Richard Casimir.

Côté du monde diplomatique, l’ambassadeur du Canada en Haïti, Gilles Rivard, le directeur d’Asie Pacifique, Amériques et Antilles du Ministère des Relations Internationales du Québec, Jean Saintonge, pour ne citer que ceux-là, étaient du nombre.

Son passage au pays a été une occasion pour Haïti de récompenser Fabienne Colas pour ses efforts en vue de redorer l’image d’Haïti. Par le biais du ministère à la Condition féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF,) une plaque « Honneur et Mérite » a donc été offerte à Mme Colas par le gouvernement haïtien.