Bicentenaire de Chopin: concert dans la communauté polonaise

786

Natalie Gürtler et Marta Hermann vont mettre leurs cordes vocales à contribution pour rendre hommage à la figure emblématique de la culture polonaise, Chopin. Elles seront en vedette dans le cadre d’un spectacle entièrement dédié au 200e anniversaire de naissance de cet immense musicien et compositeur.

 

Mais, pas seulement Chopin…

En effet, à l’initiative des Productions Kaléidoscope, ces deux jeunes artistes d’origine polonaise doivent performer le 19 juin prochain à l’église Notre-Dame-de-Czestochowa, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque» lors d’une entrevue accordée à l’une d’entre elles, en l’occurrence, Natalie Gürtler. 

Natalie Gürtler (soprano) et Marta Hermann (mezzo-soprano), celle-ci de passage à Montréal pour seulement quelques jours,  vont nous replonger dans le temps de Chopin, le plus célèbre des compositeurs polonais de tous les temps. Ce sera aussi l’occasion de lier connaissance avec les moins connus, mais tout aussi importants.

  

Au menu de la soirée

Aux spectateurs qui feront le déplacement ce jour-là, sous le coup de 19h30, le duo promet «un récital de mélodies et d’airs d’opéra strictement polonais», a assuré Mme Gürtler qui déclare avoir hâte de revoir le public montréalais.

Mise à part la chanson qui enchantera l’assistance lors de ce spectacle, a-t-elle promis, la jeune femme annonce que François Dubé fera un survol du contexte sociopolitique qui prévalait à l’époque. Nul ne doute que la poésie du moment a sensiblement influé sur la musique et vice versa.

Ce sera pour la première fois que Natalie Gütler, qui chante dès l’âge de 14 ans, se mesurera, le temps de quelques-unes des interprétations de la soirée, à la mezzo-soprano Marta Hermann, nous a confié la Québécoise d’origine polonaise.

  

Natalie et Marta : une carrière prometteuse

Les deux jeunes femmes viennent tout juste de terminer leurs études dans le domaine. «Nous  avions gagné des concours, nous avions été boursières de plusieurs fondations et nos contrats professionnels commencent à rentrer tranquillement et nous espérons en avoir de plus en plus dans l’avenir», a projeté, confiante, Natalie.

Même si elle dit attendre un public surtout d’origine polonaise, qui en a bien profité des activités entourant le bicentenaire de Chopin, Natalie Gürtler suggère, en revanche, aux gens de différentes origines, musiciens, artistes, chanteurs, ou mélomanes passionnés de Chopin, de faire le déplacement en grand nombre pour savourer, a-t-elle dit,  en une si belle occasion, l’art et la culture polonais.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr F.D- Les deux artistes, d’origine polonaise, Natalie Gürtler (soprano), à gauche, et Marta Hermann (mezzo-soprano), à droite.