Belo, Wesli et Vox Sambou pour la cause d’Haïti à Montréal

527

Les voix de ces trois étoiles montantes de la chanson haïtienne vont pour la première fois se fusionner à Montréal pour faire rayonner le nom d’Haïti. Le Théâtre TELUS sera, comme son nom l’indique, le théâtre d’un événement sans précédent ce samedi 17 avril, c’est, en tout cas, ce qu’a promis «Maïwan Productions» qui a mis la main sur Belo, Wesly et Vox Sambou pour la circonstance.

 

Une partie des fonds amassés sera acheminée aux victimes du tremblement de terre du 12 janvier, ont précisé les organisateurs. C’est ce qu’a également confirmé Vox Sambou qui a récemment joint sa voix à la chanteuse Ariane Moffat pour sa «toune» désormais célèbre au Québec «Nap chante pou Ayiti».

 

Vox Sambou aime le trio

En entrevue à l’Agence de presse «Média Mosaïque», Vox Sambou, qui vient tout juste de boucler une tournée aux USA, dit déjà avoir hâte de se joindre à l’international Belo et au Montréalais Wesli environ deux semaines après le passage remarqué de ces derniers au prestigieux festival de musiques du monde «Babel Med» à Marseille.

«Avec Belo, Wesli, il y  a une chimie et on est très proches les uns des autres parce que les mêmes thématiques nous interpellent en tant qu’artistes soucieux de notre environnement, du sort des plus pauvres et très collés à la réalité de notre pays d’origine Haïti Chérie», a témoigné Vox Sambou, qui a participé à deux albums du groupe rap bien connu au Québec Nomadic Massive, à nos micros.

 

Haïti et Wesli

En effet, le premier album de Wesli, « Kouraj », se veut un témoignage de la misère qui perdure en Haïti, des enjeux sociaux-politiques et environnementaux qui découlent de cette misère et du courage qu’il faut continuer d’entretenir. Cet auteur-compositeur, réalisateur, arrangeur et guitariste se dévoile comme un des artistes montréalais les plus prometteurs, a décrit Groupe Style Communications.

Ce multi-instrumentiste, authentique, talentueux, versatile et engagé, qui nous offre une musique riche, à la fois festive, originale et entraînante, rappelons-le, est le «gagnant du Prix Radio-Canada comme Révélation de l’année 2009/2010 et Prix Babel Med Music France 2010.

 

Belo, le «porte-parole» d’Haïti

Quant à Belo, qui en un temps record s’est fait un nom et une réputation sur la scène internationale depuis l’obtention de son Prix RFI Découvertes en 2006, il viendra une fois de plus de faire la démonstration de sa parfaite communion avec le public montréalais qu’il connaît assez bien d’ailleurs.

Auteur jusque-là de deux albums, «Lakou Trankil» en 2005 et «Référence» en 2008, Belo est «conscient de la place qu’il occupe auprès de ses compatriotes, celle de porte-parole», estime Groupe Style Communications. Tous ceux qui sont admiratifs et soucieux des problématiques auxquelles fait face Haïti se retrouvent dans Belo qui touche plus d’un à travers «Mwen bouke (J’en ai assez)» ou «Timoun Yo (Les enfants)», chansons dans lesquelles il dénonce le sort infortuné des jeunes de son pays d’origine.

 

Où : Théâtre TELUS, 1280 St-Denis coin Ste-Catherine
Quand : Samedi 17 avril
Heure : Portes ouvertes 19h30/Début du spectacle 20h
Coût :  30 dollars CAN
Teléphone:  (514) 451-3160

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (Affiche de la soirée «Ayiti pap mouri» (Haïti vivra) prévue pour le samedi 17 avril au TELUS)