Affaires: la diversité triplement médaillée au Gala du RJCCQ

612

MONTRÉAL – Les Jeunes chambres de commerce œuvrant dans les communautés culturelles ont raflé la mise dans le cadre du Concours Inter-jeunes chambres de commerce 2012 du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). Pareille prouesse a été mise en évidence par Médiamosaïque lors de la 5e Assise du Gala des Lys de la diversité.

Organisée le 7 juin dernier par l’Agence de presse Médiamosaïque et le fonds de développement Filaction, cette Assise, qui s’est déroulée sous la thématique finance et diversité , avait également réservé une partie de sa tribune à la nouvelle génération « diversité » qui tente, non sans embûches, de se faire une place au soleil dans le milieu des affaires au Québec.


Qui sont ces lauréats?

En effet, lors du gala du 20e anniversaire du RJCCQ, le 2 juin dernier au Sheraton de Laval, Monsef Derraji, de la « Cellule des jeunes gens d’affaires du Congrès Maghrébin au Québec », a été élu « président de l’année » par le jury de circonstance.

Le prix « Administrateur de l’année » 2012 a été remporté par Saul Polo de l’« Aile jeunesse de la Chambre de commerce Latino-Américaine du Québec ». Quant à la catégorie « Jeune chambre de commerce de l’année », elle a été gagnée haut la main par l’« Association des jeunes professionnels chinois » dirigée par Ponora Ang.

À noter que, la Jeune Chambre de commerce haïtienne (JCCH), actuellement dirigée par Stéphanie Jecrois, a été également récipiendaire en 2006 du prix « Jeune chambre de commerce de l’année » dans le cadre dudit concours du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

 

Victoire et double défi

Aux côtés du président de l’Agence de presse Médiamosaïque, Donald Jean, les lauréats 2012, Monsef Derraji et Saul Polo, de même que la tenante 2006 du prix « Jeune chambre de commerce de l’année » du RJCCQ, Stéphane Jecrois, ont tous les trois, témoigné des efforts déployés par leurs organismes respectifs pour mériter de telles distinctions de la part de leurs pairs de la société d’accueil.

Derraji, Polo et Jecrois, ont été, en revanche, unanimes à énumérer les nombreuses difficultés auxquelles ils doivent faire face au quotidien pour pouvoir pénétrer avec efficacité les réseaux d’affaires clés de la métropole québécoise.

Ces leaders émergents doivent relever un double défi: convaincre, d’une part, les bailleurs de fonds ou les donneurs d’ordre, et prêcher, d’autre part, la bonne nouvelle auprès des gens de leurs communautés dont les traditions d’affaires remontent seulement à quelques décennies au Québec.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE Cr Patrice Ngengele (Sur la photo, de la gauche vers la droite, Monsef Derraji, président du Congrès maghrébin au Québec, Donald Jean, Pdg de Médiamosaïque, Saul Polo, administrateur de la Chambre de commerce latino-américaine du Québec, Stephanie Jecrois, présidente de la Jeune chambre de commerce haïtienne)