Accès Asie: la culture tibétaine à l’honneur

431

Le «Mois du Patrimoine asiatique» débute ce 1er mai au Canada. Le «Festival Accès Asie» entend cette année mettre à l’honneur la diaspora tibétaine. Toute une foule d’événements à l’affiche pour rendre un vibrant hommage à cette culture en exil.

 

 

 

 

Selon Janet Lumb, la présidente du Festival Accès Asie, l’organisme «va faire découvrir cette petite mais très vivante communauté tibétaine montréalaise qui est composée d’environ 200 Tibétains réfugiés et de Tibétains nés en exil.»

Dans des informations qu’elle a envoyées à l’Agence de presse «Média Mosaïque» Mme Lumb précise que la culture de cette nation en péril se manifestera à Montréal à travers « la photographie, le chant, la musique, la danse, l’art culinaire, un fi lm documentaire et des conférences.»

S’agissant du programme, Janet Lumb informe que les Québécois pourront voir la photographe Kiran Ambwani qui présentera des images captées à Dharamsala, en Inde, siège du gouvernement tibétain en exil.

L’artiste tibétain Kalsang Dolma, bien connu pour son documentaire «Ce qu’il reste de nous», dans lequel elle porte un message du Dalaï-Lama aux Tibétains vivant toujours dans la “région autonome” du Tibet, doit performer à l’occasion.

En compagnie de Gyamtso, un Tibétain réfugié, qui s’est lié avec une Québécoise en Inde avant de venir s’établir à Montréal, Kalsang Dolma interprètera des chants traditionnels tibétains accompagnés de leurs instruments. Sans oublier la danseuse indienne Deepali Lindblom qui racontera en mouvements une histoire inspirée des majestueux paysages du Tibet.

En plus de faire découvrir de talentueux artistes, le festival propose de déguster des mets tibétains cuisinés par la chef Lhamo, du Restaurant Tibetan Om, d’assister à la conférence sur les mandalas donnée par le professeur de bouddhisme Indo-tibétain à l’université McGill, Lara Braitstein.

Bon «Mois du Patrimoine asiatique» aux Québécois de toutes origines!