À Montréal-Nord, la mairesse sera Black, révèle Denis Coderre

395

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) Contrairement aux vœux des groupes de pression qui revendiquaient l’investiture d’un Afro-Montréalais à la tête de l’arrondissement Montréal-Nord, Denis Coderre a fait son choix et vient de le révéler officiellement au grand public ce samedi matin. L’heureuse élue du maire répond au nom de Christine Black.

Cette originaire de St-Rémi, qui est tout de même black dans le nom, même s’il elle ne l’est pas dans les gènes, tel que l’aurait souhaité le Regroupement, n’est toutefois pas une inconnue dudit arrondissement et est particulièrement très proche de la diversité nord-montréalaise. 

Âgée de 34 ans, Christine Black  » représente extraordinairement bien la jeunesse, la cause des femmes et la diversité…C’est une championne pour la cause de la diversité sociale. Elle est très très jeune et c’est un message très fort que nous envoyons à la population. « , a vanté Denis Coderre quelques minutes après avoir révélé son choix à Montréal-Nord.

 » On a beaucoup de communautés qui sont représentées, mais je voulais plus de jeunes et de femmes et, retrouver cette jeune femme très sensible et (qui est très proche de) la diversité, c’est une opportunité qu’il faudrait pas laisser passer « , s’est justifié Denis Coderre qui réagissait en exclusivité sur les ondes de CKUT à l’émission Samedi Midi Inter.

Pour appuyer son choix, Coderre s’était fait accompagner de deux de ses conseillères municipales d’origine haïtienne, en l’occurrence , Monica Ricourt et Nathalie Pierre-Antoine. Ces dernières, sans faire référence aux revendications du Regroupement, ont applaudi le choix de leur leader. « ‘ C’est un modèle pour les femmes et pour les jeunes », a louangé Monica Ricourt.  » C’est quelqu’un de très impliqué dans la communauté », a, de son côté, soutenu Nathalie Pierre-Antoine.

Il importe de faire remarquer que Christine Black n’est que la candidate de la formation politique de Denis Coderre. Les autres partis municipaux n’ont pas encore fait connaître le nom de leurs candidats. Il est évident que les membres du Regroupement auraient préféré que le parti au pouvoir, celui du maire, endosse un candidat afro-montréalais.

RETOUR sur le MosaïCocktail du 22 février dernier:

GALA DIVERSITÉ: Coup d’envoi spectaculaire d’une 4e Édition/10e anniversaire

MEDIAMOSAIQUE.Com Actualités:

MEDIAMOSAIQUE.Com AFFAIRES Actualités: