Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 19 Janvier 2018
Accueil Société Traditions Le «coûteau sur le clitoris» des filles à Montréal?

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MONTRÉAL - «Pensez-vous que l'excision est pratiquée au Québec?» Oui, a répondu la chercheure associée à l’Institut des Études des Femmes de l’Université d’Ottawa et présidente-fondatrice du réseau "FEMMES AFRICAINES, Horizon 2015", la docteure Aoua B. LY-Tall.

Toutefois, «tant qu’on n’a pris pas quelqu’un la main dans le sac ou plutôt le coûteau sur le clitoris, il est malheureusement difficile d’apporter la preuve», a précisé Aoua B. LY-Tall, qui est également sociologue et  spécialiste de la question des MGF et experte en Genre et Diversité.

 

Des cas déjà répertoriés au Canada

Interrogée en ce sens par un journaliste de l'Agence de presse «Média Mosaïque», la spécialiste informe que la rapporteure spéciale des Nations Unies sur les violences faites aux femmes, de passage au Québec en 2003, avait révélé au plateau de RDI que Montréal fait partie de la liste des villes occidentales où se pratique ce rituel controversé africain.

«La Presse du 18 Février 2002 avait signalé dans l’Ontario le cas d’une fillette de 12 ans qui aurait été excisée chez elle par un agent de la santé. L’affaire était sous enquête policière», toujours, selon les informations fournies par Aoua B. LY-Tall à MEDIAMOSAIQUE.COM.

La chercheure soutient que «sur l’île de Montréal même, un homme d’origine congolaise a été jugé et condamné à 7 ans de prison, par le Tribunal de Laval, en décembre 2004, non seulement pour agression sexuelle sur ses deux filles, mais aussi pour avoir tenté de les exciser.»

 

À Montréal, comme ailleurs en Ocident

Comme à «Bruxelles, Paris, New-York, etc., (ces mutations génitales) doivent se pratiquer à Montréal. Par ailleurs, lorsque j’ai été à la Conférence des Nations sur les femmes, dite Bejing + 5 à New-York, en 2000, une Dame a lu un de mes dépliants et m’a dit : «Ah, vous venez du Canada, en Hollande, j’ai rencontré des Africaines qui étaient allées au Canada, participer aux rituels des MGF-excision …», a poursuivi Mme LY-Tall.

La No 1 du réseau "FEMMES AFRICAINES, Horizon 2015" a également rappelé qu'«en 1982, (il y a eu) la mort en France d’une fillette d’origine malienne, suite à l’excision pratiquée à domicile, puis, en 1983, décès d’une fillette ghanéenne, et, malgré toute une mobilisation sociale, en 1999, l’arrestation d’une exciseuse traditionnelle qui avait "opéré" 50 fillettes dans la capitale française, Paris.»

Comment mettre la main sur les coupables?

«C’est comme du temps où l’avortement était interdit. Si ni le médecin qui a procédé à l’avortement, ni les infirmières qui l’ont assisté, ne parlent, personne ne peut prouver que l’avortement a eu lieu. En France, ce n’est que quand l’opération des MGF a mal tourné par une hémorragie que les fillettes ont été conduites à l’hôpital. Elles en sont décédées. C’est dire que la majorité des cas s’opère dans le plus grand secret».

Dre Aoua B. LY-Tall, de conclure, «plusieurs signaux nous indiquent que les MFG se pratiquent clandestinement au Québec. Si on nous donnait les moyens, avec notre expertise, notre connaissance du milieu et l’appui de nos partenaires de valeur, nous pourrions dépister les coupables».

 

 


MÉDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés:

  1. Le «coûteau sur le clitoris» des filles à Montréal?
  2. La recette du «cube Maggi» pour des fesses rondes et sexy
  3. Un couple de Noirs donne naissance à un enfant blanc à Londres
  4. Visas d’étudiant : 90% de refus à l’ambassade du Canada en Iran (AJPQ)
  5. «Baby touristing» au Québec? Des étrangères accouchent et partent sans payer (CITOYENNETÉ)


(PHOTO) Image d'une fillette en train de subir l'excision tirée d'un site africain




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #7 Vanessa Dupuy 2009-06-30 08:18 @Eddy A.

Pour les empêcher d'être prompte à vouloir coucher avec n'importe quel homme. En enlevant le clitoris de la fille cela la rend moins «chaude», plus frigide et réservée. Du moins c'est pour ça qu'ils pratiquent ce rite barbare! Je ne me vois jamais faire une telle chose à ma fille.
Citer
 
 
0 #6 Eddy A. 2009-06-30 08:10 J'en ai jamais entendu parler. Pour quel benefice fait-on cela aux filles? J'aimerais savoir. Citer
 
 
0 #5 Geneviève Chassé 2009-05-18 05:24 On la prive de toute sensation quand elle sera grande si elle est clitoridienne. On a détruit la source de son plaisir mon Dieu! Y a-t-il des femmes clitoridiennes qui défendent l'excision en Afrique? Je pose la question, j'aimerais avoir la réponse d'une clitoridienne. Citer
 
 
0 #4 denis beaulé 2009-05-05 01:35 Vive la liberté ! : Celle de ne point être atrocement mutilée ainsi. Contre nature. Et bon sens. Contre entendement et sentiment. Le bon est plus proprement senti que jugé. Y compris par l'animal humain. Cette pratique, qui donne de mauvais frissons, en constitue un exemple frappant. Citer
 
 
+1 #3 MICHEL 2009-04-17 13:03 MEFIEZ VOUS DE CETTE FEMME SOI DISANT SOCIOLOGUE .QUI PASSE SON TEMPS DANS LES CONFERENCES POUR FAIRE DE L ECXISION SON FOND DE COMMERCE .LES MEFAITS DE CETTE IGNOBLE PRATIQUE SE SENTENT SUR DANS LES PAYS SOUS DEVELOPPES .LE VERITABLE COMBAT C EST LA BAS PAS ICI A MONTREAL DANS DES SALLES CLIMATISEES. Citer
 
 
0 #2 Caroline Brûlé 2009-04-10 11:43 C'est horrible ce qu'on fait là à cette fillette! Alors, comment une telle mutilation peut-elle être bien vue culturellement? Je ne connais pas trop bien cette réalité, mais je trouve ça incroyable comme rite… Citer
 
 
0 #1 Youssef Nacef 2009-02-27 16:33 Vous voulez mon avis: je trouve ça vraiment stupide! En passant, Félicitations pour votre nouveau site! Il est génial…
BRAVO!!!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.