Bannière

Media Mosaique

Dimanche, 25 Février 2018
Accueil Arts et Spectacles Showbiz Plamondon dénonce l'anglicisation de Montréal

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Au nez et à la barbe de Christine St-Pierre, le célèbre parolier de la francophonie s'est laissé aller :«les politiciens ont peur» alors qu'il vient d'être honoré à l’Assemblée nationale.

 

 

 

 

 

Ému pour l’occasion, Plamondon a reçu cette distinction honorifique des mains du président de l’Assemblée nationale, Yvon Vallières, dans le cadre d’une cérémonie spéciale pour souligner le trentième anniversaire de «Starmania», la comédie musicale qui porte sa griffe.

Illustre ambassadeur et protecteur de la langue française

Le monument québécois de la chanson francophone a profité de cette tribune pour critiquer la classe politique qui intervient, à son avis, mollement pour prendre la défense de la langue française au Québec.

À en croire Plamondon, la langue de Molière est en danger dans la province francophone du Canada. Le parolier estime que les politiciens,  qui devraient être les farouches défenseurs du français, assistent en spectateurs au dépérissement de la langue.

Des propos qu’il a débités en face de Christine St-Pierre qui, à titre de ministre de la Culture et des communications, a la sacrée responsabilité de veiller sur la santé de la langue via la Loi 101.

«Les politiciens ont peur, un peu, maintenant, de parler des dangers (qui menacent) la langue française. Mais la langue française, ici, elle est en danger tous les jours, de plus en plus, et moi ça m'inquiète beaucoup», a confié le parolier qui se dit préoccupé notamment par la situation à Montréal, une métropole qui s’anglicise de plus en plus, à son avis.

Encore des projets pour Starmania

Loin d’être grisé par le succès malgré les centaines de chansons qu’il a mises dans la bouche de bon nombre de stars d’ici et d’ailleurs, au contraire, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque», l’homme qui porte toujours ses lunettes reban rêve aujourd’hui de voir «Starmania» adaptée au cinéma.

Un rêve qui est sur le point de se matérialiser, semble-t-il. Car, à en croire Luc Plamondon lui-même, une production réunissant des réalisateurs français et québécois met déjà la main à la pâte pour porter cette comédie musicale à l’écran.

Interprétée partout en occident, cette œuvre de Plamondon a aussi inspiré des artistes issus du sud. En 2008, sous l’impulsion de la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean et du groupe de spectacles la TOHU, Starmania a été pimentée à la sauce créole par la Troupe Haïti en Scène. Un événement qui avait créé un véritable buzz médiatique dans la métropole québécoise.

 

(Photos) JdM et gg.ca

En bas: Luc Plamondon (à droite) en compagnie de la gouverneure générale Michaelle Jean (au centre) et le mari de celle-ci Jean-Daniel Lafond (à gauche)




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
-1 #15 Chachou 2009-05-29 14:33 Vivre l`anglicisation de Montréal on s`en fou du français Citer
 
 
0 #14 Claudia Alvarez 2009-05-28 14:49 Protégez vos acquis autant que vous le voulez mais évitez le piège automatique qui va avec: intégrisme, xénophobie, racisme, fermeture sur les autres… Citer
 
 
0 #13 Nathalie Côté 2009-05-27 22:24 Je me sentirais ben gênée d'immigrer au Japon et de vouloir imposer à la majorité une autre langue au détriment de la langue japonaise. Pourquoi certains immigrants ne comprennent pas qu'il nous faut protéger notre langue française au Québec? Citer
 
 
0 #12 Caroline Brûlé 2009-05-20 07:32 @Nahomie C.
Résumez-vous toute une province à la réussite d'une seule personne. Je trouve votre commentaire assez réducteur. Qui n'aime pas bien entendre parler de ses compatriotes à l'étranger? Est-ce une raison de perdre sa langue? je crois que Non!
Citer
 
 
0 #11 Caroline Brûlé 2009-05-20 07:31 Résumez-vous toute une province à la réussite d'une seule personne. Je trouve votre commentaire assez réducteur. Qui n'aime pas bien entendre parler de ses compatriotes à l'étranger? Est-ce une raison de perdre sa langue? je crois que Non! Citer
 
 
0 #10 Nahomie C. 2009-05-19 18:15 Protégez le fra^nçais! Mais que faire de la mondialisation? Vous en profitez pas mal avec Céline Dion, pas vrai! Alors que vous vous repliez sur vous-mêmes sous prétexte que l'anglais vous menace. Double discours Citer
 
 
0 #9 gilles thompson 2009-05-16 05:11 Plamondon est direct et franc.
Son constat est solide comme du roc.

En voici la preuve:

Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dans votre milieu!
Merci à l’avance!

CENTRE-VILLE DE MONTREAL

====================================

Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos
Déjà un millier d’infractions possibles à la loi 101!
Et ce ne sont ni des rumeurs, ni des ouï-dire, ni des peurs mal-fondées, ni des épouvantails à moineaux, ce ne sont que des faits réels.

Allez constater sur ce site:
http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/montreal-anglais.html
Citer
 
 
0 #8 Chasseur dimbeciles 2009-05-13 08:54 Merci M.Lazier de France. Vous voyez comme moi qu'il n'y a rien de raciste ou d'intégriste dans la défense de notre langue maternelle. Toronto et New-York, c'est juste à côté de chez nous. Un immigrant qui refuse de l'entendre, je m'en calisse!!!! Citer
 
 
0 #7 Jonathan Valois 2009-05-13 08:23 Le droit de pouvoir parler sans contraintes dans sa langue maternelle est inviolable à mon avis, pour ne pas dire sacré. Citer
 
 
0 #6 Mergot 2009-05-13 07:52 Je suis francophone né, mais j'ai hâte de switcher pour l'anglais. Et je le ferai tout en demeurant à Montréal. Comme des milliers de personnes. C'est la conséquence de l'ostracisme vécu par les communautés culturelles. La société québécoise devrait d'abord s'ouvrir sur les autres. Et je ne pense pas là au couscous ou au sushi! Vous n'arrivez même pas à voir les souffrances des autres… Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.