Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Arts et Spectacles Showbiz Herby Moreau: «je ne veux pas être le porte-parole des Haïtiens»

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF









MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - S’il anticipe que sa position peut déplaire à bien des gens de la communauté haïtienne de laquelle il est issu, Herby Moreau «n’aime pas les ghettos» et dit ne pas avoir «les épaules assez solides» pour assumer un tel rôle.

Ce professionnel, qui s’est démarqué au Québec, d’abord dans les nouvelles culturelles ou people à l’émission «Flash» de TQS, ensuite via son fameux «Star Système» à TVA, est pourtant bel et bien né en Haïti et s'est installé au Québec à l'âge de cinq ans.

Toutefois, Herby Moreau, qui admet que son approche peut déranger certains leaders communautaires qui auraient bien aimé voir son implication, ne souhaiterait pas «être le porte-parole de la communauté haïtienne», même s’il dit noter, en revanche, que «bon nombre d’Haïtiens sont très fiers» de son travail.

«Les gens (Haïtiens) quand je les croise dans la rue, ils me disent qu’ils sont contents de moi à la télévision, qu’ils sont fiers de moi, mais j’ai pas les épaules assez solides pour…», a répondu le journaliste vedette à une question de Pierre Bruneau.

Pierre Bruneau, chef d’antenne à TVA, était l’animateur principal d’un panel  le mercredi 6 juin 2007 où l’on débattait de la très faible représentation des professionnels issus des minorités dans le paysage audiovisuel québécois.

En fait, le présentateur du bulletin de nouvelles de 17 heures de la principale chaîne du groupe Quebecor demandait à Herby, et nous le citons textuellement, «de décrire l’impact certain que tu vois et que tu sens dans ta communauté».

«Ce que je veux, c’est de faire bien mon travail et si les gens s’identifient à mon travail, si ma communauté s’identifie à mon travail, si ça lui donne de la force pour continuer, pour persévérer, oui, mais je suis quelqu’un qui m’intéresse à tout mais pas les ghettos», a répondu le journaliste.

Herby Moreau, qui devient célèbre au Québec pour son ingéniosité à interviewer les plus grandes stars de la planète, dit avoir «toujours voulu casser ces ghettos-là » et «n’aime pas être étiqueté», a rapporté un journaliste de l'Agence de presse Médiamosaique présent dans l'assistance.

Il se sent mieux dans la peau d’un «citoyen du monde».  Herby déclare : «Je pense que la communauté est fière de moi, mais en même temps, elle me reproche peut-être de ne pas être assez intégré dans la communauté, mais moi, si je peux utiliser ce terme-là, je suis un citoyen du monde».


(PHOTO) Le chef d'antenne Pierre Bruneau introduisant le journaliste Herby Moreau de la chaîne TVA




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #11 Carl 2014-09-03 03:58 Multi-citer Vanessa Dupuy:
@Nahomie Saint-Cyr
Herby Moreau c'est le fils de Kénold Moreau, ex-directeur-général du ministère de l'éducation nationale en Haiti. Plus haitien que lui, tu meurs, maintenant s'il regrette d'avoir été haitien, il peut se fabriquer la maladie de Michael Jackson, il sera un vrai citoyen du monde comme il l'entend… on le comprendra mieux.
J'en connais ces gens qui refusent d'assumer leur identité et j'ai honte pour eux, ils n'ont aucune grandeur et seront toujours petits a mes yeux peu importe leur notoriété…

Que c'est bien dit… Une seule chose par contre c'est que moi aussi je suis haïtien mais il y a toujours un risque de dérapage quand il s'agit des Haïtien. À mon avis, Herby ne veut pas être étiqueté et être un porte-parole pour les Haïtiens par crainte de réactions imprévisibles que certains haïtiens peuvent avoir et je le comprends..
Citer
 
 
0 #10 real wave 2012-01-19 15:43 Cessez donc de discuter sur des faux problemes.Le citoyen a le droit de dire ce qu'il veut,je ne suis pas compte de ce qu'il dit.Il ne dit pas qu'il n'est pas d'origine haitienne.Il faut faire la logique.En tant qu'un representateur d'une émission dans une station de télé.On ne doit pas lui demander de representer une communauté.D'ailleurs,on le connait pour un haitien.s'il y a un probleme dans la communauté ,ce n'est pas a lui de prendre ca en charge.Au contraire ,s'il y a un probleme criant dans la communauté,on devrait lui prendre comme notre modele,comme un exemple.Lui,il n'a pas choisi de vivre en ghettos.Il avait consenti beaucoup d'efforts pour etre ce qu'il est;il a choisi de faire la meilleure part.Il faut respecter ca.Il a le droit de dire qu'il est un homme du monde.Car son travail lui a permis de dire ca.Prenez-le comme modele au lieu de le critiquer. Citer
 
 
0 #9 Marie Michelle Diman 2010-03-06 12:07 Bonjour,

Prenant à peine connaissance du contenu de ces commentaires, j'aimerais bien y apporter ma voix. Les dires de M. Moreau ne m'offusque en rien. Il est plus que qualifié dans l'ensemble du travail qu'il fait. Ayant une formation en radio télévision, je me rappelle avoir fait les mêmes commentaires à mes débuts à CIBL.

Je conte, chante et danse le folklore de mes racines. Jusqu'à l'an dernier, je faisais des reportages pour la VOIX DE L'AMÉRIQUE. Le dernier le fût sur la RÉPUBLIQUE DE MADAWASKA, que je vous invite à découvrir sur internet. Quand il faut que je fasse partie d'activité dans ma communauté, je suis TRÈS FIÈRE d'y prendre part.

En passant, M. Moreau n'est pas le premier à avoir utilisé ces termes. L'ancien député JEAN ALFRED, de Gatineau, le premier noir à être élu député, avait prononcé les mêmes mots. Il représentait d'abord, ces nombreux électeurs qui avaient crus en lui.
Merci de me lire,

Marie Michelle Dimanche
Citer
 
 
0 #8 Sabine Jean-Louis 2009-08-14 08:59 @Marc-Julien Eugène
Je ne partage votre discours. il est trop enveloppé de haine, mais vous avez le droit de penser comme vous voulez
Citer
 
 
+1 #7 Marc-Julien Eugène 2009-08-13 15:26 Trop sentimantal hein les haitiens? Vous attendez trop de ses gens.

Arrête avec cette attitude de cons ou de ti sezi! Sois ton propre modèle au lieu de vous occuper de ces crottés, ces ti sousou qui vous utilise quand ça fait leur affaire et qui vous renit quand ils trouvent un os à sucer avec le blanc.

J'en connais pleins qui sont comme ça dans la communauté haitienne.
Citer
 
 
0 #6 Yvon Thélusma 2009-08-04 05:02 Vous donnez trop d'importance à Herby Moreau en réveillant ce vieux débat alors qu'il se fiche de la communauté. Moi, je l'ignore depuis qu'il avait fait ces déclarations.

@Vanessa Dupuis
@F.Doris
@Nahomie St-Cyr

100% d'accord avec vous
Citer
 
 
0 #5 F.Doris 2009-08-03 08:27 De tels propos n'honorent vraiment pas M.Herby même si j'apprécie bien son travail. Citer
 
 
0 #4 Jocelyn Nadeau 2009-08-03 06:39 @Vanessa Dupuy
Vous n'allez pas en vouloir à Herby parce qu'il dit qu'il n'aime pas les getthos et qu'il ne peut pas résoudre les problèmes de la communauté haitienne. C'est quand même son droit. Ça ne fait pas de lui un blanc non plus comme vous insinuez.
Citer
 
 
+1 #3 Vanessa Dupuy 2009-08-03 04:47 @Nahomie Saint-Cyr
Herby Moreau c'est le fils de Kénold Moreau, ex-directeur-général du ministère de l'éducation nationale en Haiti. Plus haitien que lui, tu meurs, maintenant s'il regrette d'avoir été haitien, il peut se fabriquer la maladie de Michael Jackson, il sera un vrai citoyen du monde comme il l'entend… on le comprendra mieux.
J'en connais ces gens qui refusent d'assumer leur identité et j'ai honte pour eux, ils n'ont aucune grandeur et seront toujours petits a mes yeux peu importe leur notoriété…
Citer
 
 
+2 #2 Roger Petit-Frère 2009-07-31 03:04 Selon moi, Herby Moreau n'a pas fait une déclaration qui éclabousse ni un Haïtien ni la communauté haïtienne. Il a simplement dit qu'il n'a pas le dos suffisamment large pour être le porte-parole et qu'il ne veut pas être le porte-parole de la communauté haïtienne. C'est son droit. Moi, je ne connais pas Herby personnellement . Je n'aime pas non plus le personnage que je vois à la télé. Par contre, je suis conscient qu'il fait un travail susceptible de contribuer à la valorisation de notre communauté. Il est un modèle de succès. Il peut servir d'exemple pour certains jeunes, certaines personnes qui se cherchent encore au Québec. De par la position qu'il occupe, il peut être très utile à la communauté noire. C'est à la communauté noire de tirer profit de son statut. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.