Bannière

Media Mosaique

Mardi, 21 Novembre 2017
Accueil Actualités Québec La bataille est cent pour cent «haïtienne» dans Ovide Clermont à Montréal-Nord (PAPIER D'ANGLE)

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

«Union Montréal» et «Vision Montréal» mettent le cap sur la diversité. Les deux grands partis municipaux ont choisi deux Haïtiennes pour les représenter dans le cadre des élections municipales qui doivent se tenir à Montréal le 1er novembre prochain.

Monica, rêve et parcours

En effet, Monica Ricourt, qui a roulé sa bosse pendant environ 5 ans à titre d'attachée politique de la ministre québécoise (PLQ) Line Beauchamp, a été couronnée récemment à Montréal-Nord par le chef du parti «Union Montréal».

Diplômée de l'UQÀM en science politique, Mme Ricourt, lors d'une entrevue accordée à l'Agence de presse «Média Mosaïque», avait mis de l'avant son travail d'attachée politique qui la met en contact au quotidien avec les citoyens de Montréal-Nord.

Si elle ambitionne d'être la conseillère municipale de tous les Nord-Montréalais, Monica Ricourt n'a pu cacher son faible notamment pour les jeunes de cet arrondissement qui a été, comme on le sait, sous les feux de la rampe lors des émeutes de 2008 provoquées par l'assassinat par balles de Feddy Villanueva.

Évoquant son parcours, elle révèle avoir été l'une des fondatrices de l'«Association des jeunes d'Immigrants» pour faire émerger la cause des Québécois nés ici dont les parents proviennent d'ailleurs. En 2003, Monica Ricourt avait été candidate aux élections scolaires pour la Commission scolaire Marguerite Bourgeois.

Lauréate en 2007 dans le cadre du «Mois de l'Histoire des Noirs», elle avait également remporté le «coup de coeur» du public en 2008 dans le cadre du «Gala de l'Excellence» de la Jeune chambre de commerce haïtienne (JCCH).

Intervenant également à nos micros lors de l'investiture de celle-ci à Costa Del Mar, au début du mois de juin, le maire sortant, Gérald Tremblay, de son côté, avait vanté les mérites de sa candidate en la qualifiant de «dynamique», et de «brillante».

Sauf que la partie ne sera apparemment pas facile pour Monica qui se trouvera en face d'une redoutable adversaire qui a surtout fait du terrain à Montréal-Nord en s'impliquant dans bon nombre d'activités tout en étant elle-même l'instigatrice d'une série d'initiatives à caractère social, récréatif et communautaire.

Guerline, une femme de terrain

En effet, Guerline Rigaud est directrice générale de Maison SAM X et enseignante de mode rémunérée par la «Commission scolaire de la pointe-de-l’île» depuis octobre 2002. Auparavant, elle a occupé le poste de coordonnatrice de projet pour l’organisme «Promotions culturelles et éducatives» devenu le «Centre de formation Jean-Paul-Lemay».

Sous sa coordination, un groupe musical, UFF, composé de dix jeunes d’origine haïtienne a été reçu à l’Assemblée nationale du Québec. Mme Rigaud est promotrice d’événements culturels depuis 1999 et a notamment réalisé le «Défilé des jeunes mamans» devenu «Défilé des jeunes parents» qui est à sa 9e édition, le «Bouillon de cultures» pour le «Mois de l’histoire des Noirs», la «Soirée Hommage au cinéma haïtien» et la «Soirée Hommage à la peinture haïtienne», en partenariat avec le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles.

Le 26 mai 2004, Mme Rigaud a été nommée membre du Conseil de la famille et de l’Enfance par décret du Gouvernement du Québec. Elle a aussi été vice-présidente jeunesse du comité exécutif de l’Association libérale de la ministre Line Beauchamp, a été trésorière et membre fondatrice d’«Un Itinéraire pour tous» qui gère les projets de la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord, a appris «Média Mosaïque».

On peut aussi voir Guerline dans plusieurs films dont «Œil pour œil, dents pour dents», «SOS ZOKLO» de Jean-Rony Lubin, etc. Elle fait partie des quatre modèles d’origine haïtienne du documentaire «Du rêve à la réalité» réalisé par le «Carrefour Jeunesse-Emploi Bourassa-Sauvé».

Ce qui laisse croire que Montréal-Nord risque d’être le théâtre de l’une des plus belles batailles lors des prochaines municipales. Si l'une des candidates doit perdre, il demeure que la communauté haïtienne sera la grande gagnante en faisant élire pour la première fois une de ses ressortissantes  à Montréal-Nord.

Sur la photo (à gauche) Guerline Rigaud en compagnie  de la chef de «Vision Montréal» Louise Harel et de l'ex-chef Benoît Labonté. À droite, Monica  Ricourt aux côtés du chef d'«Union Montréal» et maire sortant, Gérald Tremblay.

 




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #12 PIERRE EDDY 2009-09-04 19:16 je fais parti de la generation de 1974,par contre j'habite la floride depuis deja pas mal d'annes.je constate la monte flanboyante de nos compatriotes haitiens sur la scene politique quebecoise cela prouve q'on n'a pas travaille en vain.j'en suis fier.;FELICITATIONS; Citer
 
 
0 #11 Agathe 2009-08-05 06:02 Il ne faut pas se laisser aveugler non plus par ces candidates que je respecte et qui sont crédibles. Le parti de Gérald Tremblay est celui qui nous a conduit au laisser-aller qu'a connu Montréal-Nord au cours des dernières décennies, sans compter les scandales financiers.
De plus, encore le «cheap labor» lorsqu'il s'agit des communautés culturelles. Elles sont candidates au poste de conseillère d'arrondissement (26,000$/année) et non conseillère de Ville (48,000$/année).
Citer
 
 
0 #10 Yona Kwende 2009-07-18 15:56 @Roger Petit-Frère
Je pense qu'il est trop tôt de piaffer de joie. Espérons qu'il n'y a rien dans les placards pour que la venue de ces gens en politique ne fasse plus de mal à la communauté noire en général. Je suis fière de cette percée, mais je demeure encore prudente en atendant le 1er nov et aussi après le 1er novembre.
Citer
 
 
+1 #9 Roger Petit-Frère 2009-07-18 12:31 À Krim Younes qui a demandé où sont les hommes, je réponds qu'ils sont plutôt dans St-Michel. D'abord, Frantz Benjamin (j'aimerais vraiment qu'il gagne) qui porte les couleurs de l'Union Montréal (Gérald Tremblay). Harry Delva, aussi d'origine haïtienne, porte les couleurs de Vision Montréal (Louise Harel), dans le même arrondissement, mais dans un district différent de Frantz Benjamin. J'aimerais que Harry gagne aussi. Il y a finalement Jack Morency qui devrait aller dans Rosemont sous la bannière de Vision Montréal. Sa victoire est beaucoup moins évidente. Il cherche peut-être à embellir son c.v. Mais, si la tendance se maintient, la communauté noire battra le record du plus grand nombre de candidatures dans une même élection au Québec. Donc, les Noirs ont déjà gagné ces élections municipales, on attend les bonis du 1er novembre 2009. Citer
 
 
0 #8 Krim Younes 2009-07-17 19:38 Où sont les hommes? C'est quoi cette tendance à miser seulement sur les femmes des minorités? J'en reviens pas! Sont-elles plus facilement malléables? Le cas de la gouverneure générale parle de lui-même! Où sont les hommes pardieu??? Citer
 
 
+1 #7 Josué Florentin 2009-07-14 08:25 À ces femmes de prouver qu'elles ne sont pas des pacotilles ou des porteuses de valises. Je vote pour la compétence et non pour la couleur de peau. J'en connais quelques-uns de ces immigrants qui une fois qu'ils accèdent à un poste de rein du tout deviennent plus blancs, plus de souche que les québécois eux-mêmes. Citer
 
 
0 #6 Nadege Marcelus 2009-07-09 08:00 C'est bien pour la communauté haïtienne! Ce que je comprends dans tout ça, c'est que les partis ont voulu mettre une personne d'origine haïtienne dans leur équipe. Je suis très contente pour Monica. Elle s'est vraiment impliquée à plusieurs activités à caractères sociales et politiques. Citer
 
 
+1 #5 Sayouba Y. Traoré 2009-07-06 15:05 Bravo à nos soeurs haitiennes, j'invite nos compatriotes africaines à s'impliquer autant que vous. Citer
 
 
+1 #4 Geneviève Chassé 2009-07-06 04:10 Je note un très bel effort et aussi un souci d'objectivité de la part de Média Mosaïque pour les élections municipales. Cependant, je vous avoue que c'est vraiment pas vendeur! Parce que si ce scrutin intéressait les gens, pour tout ce qui s'est passé, M.Tremblay devrait être en-dessous de 10 points dans les sondages. Félicitations en passant aux deux québécoises d'origine haïtienne Citer
 
 
0 #3 Anna Pacetti 2009-07-06 03:58 Des deux, je ne sais pas encore pour qui voter mais c'est bien de comparer leur implication Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.