Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Nos Communautés Par communauté «Nous ne voulons pas provoquer les Maghrébins à St-Michel» (POLICE)

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

«Loin de là, il n’y avait eu aucune intention de provoquer qui que ce soit! Sauf qu’un geste gratuit menaçant le service de police, on ne peut pas se le permettre», a rectifié le commandant de police de St-Michel, Fady Dagher, en entrevue à l'Agence de presse «Média Mosaïque».

Selon M.Dagher, qui a justifié l’envoi d’une escouade de la police antiémeute le 7 juin dernier dans le Petit Magrehb suite à la victoire de l’Algérie sur l’Égypte dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde de soccer, «c’était pas du tout de la provocation, au contraire, c’était une réaction à des gestes qui ont été posés par une petite minorité des manifestants.»

«Au début les émotions étaient très fortes, les policiers ont essayé de contenir la foule, malheureusement, il y a eu des gestes isolés dans la foule qui ont été agressants envers les policiers. Il fallait être prêt pour protéger les gens, il y avait des femmes qui avaient des poussettes avec des enfants.»

Le commandant tient également à préciser que  «ce sont pourtant mes policiers qui ont été faire la circulation pour faciliter cette manifestation de joie, mais vu que nos policiers réguliers ne se sentaient pas en sécurité et craignaient également pour la sécurité de la foule, c’est à ce moment qu’on a appelé l’antiémeute».

Rejetant les craintes formulées par le «Congrès Maghrébin du Québec», il rappelle que «l’antiémeute a été sur place pendant seulement trente minutes pour s’assurer que l’ordre était revenu. Tout de suite après on est retournés dans la foule avec nos policiers réguliers et tout était entré dans l’ordre et c’est ça le message qu’on voulait donner».

Fady Dagher révèle cependant que le SPVM a été pris de court. «Le 7 juin c’était une manifestation spontanée  et la police n’a pas été avisée, contrairement au match suivant ayant opposé l’Algérie à la Zambie pour lequel nos policiers ont été prévenus».

Pour preuve, M.Dagher évoque le calme qui a marqué la journée du 20 juin : «la police a fait son travail, il y avait près de 2 000 personnes qui allaient et revenaient dans le "Petit Maghreb" et il n’y avait aucune arrestation, aucune problématique».

«Le 20 juin il y a eu trois plus de monde et il n’y avait aucun incident malheureux et, je pense qu'en communiquant ensemble, on va pouvoir éviter tout ce qui peut nuire aux relations harmonieuses entre la police et la population», a renchéri  le commandant Dagher.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM- Articles reliés

Petit Maghreb: soccer et liesse populaire, la police créerait un précédent (ENTREVUE) 

Soccer: l’Algérie bat l’Égypte, la police antiémeute débarque à St-Michel 

 

PHOTO- Le commandant de police de St-Michel, Fady Dagher, s'exprimant au téléphone avec la rédaction de «Média Mosaïque». MEDIAMOSAIQUE.COM-Hubert Molaire 

 




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #1 Zinai Geba 2009-07-01 04:41 «Au début les émotions étaient très fortes, les policiers ont essayé de contenir la foule, malheureusement , il y a eu des gestes isolés dans la foule qui ont été agressants envers les policiers. Il fallait être prêt pour protéger les gens, il y avait des femmes qui avaient des poussettes avec des enfants.»

Les policiers sont là pour contenir les émotions ?

Les policiers se sentent agressés et doivent donc défendre les femmes et les enfants ?

Des gestes isolés et on appele l'escouade antiémeute ?

Pas fort.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.