Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Nos Communautés Par communauté Les Polonais n'aiment pas ça Radio-Canada

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

C’est «de la désinformation historique», à en croire plusieurs membres de la communauté polonaise, suite à la diffusion par la société d’État d'une nouvelle, portant sur les camps nazis en Pologne, conçue à partir de dépêches d’agences de presse.

 

 

 

À la base de cette controverse : encore une fois le dossier du présumé criminel de guerre nazi, John Demjanjuk, soupçonné d'avoir participé à l'assassinat de 29 000 Juifs dans des camps de concentration en Pologne lors de la Deuxième Guerre mondiale.

«Cette controverse est due soit à l’incompétence ou à la malveillance», a réagi au téléphone, tout en souhaitant ne pas divulguer son nom,  un intellectuel montréalais d’origine polonaise au micro de l’Agence de presse «Média Mosaïque». D’autres ont également fait part de leur colère par courriel.

En effet, selon Radio-Canada, qui a vraisemblablement utilisé des dépêches d’agences, dont l’AFP et Reuters : «Demjanjuk lutte depuis plusieurs années pour éviter d'être déporté. Son cas a toutefois été ravivé après qu'il eut été formellement inculpé d'avoir mené des Juifs dans des chambres à gaz au camp polonais de Sobibor.»

L’info en question a été publiée le 6 avril  2009. Or, en réalité, il n’y a jamais eu de «camp polonais», à proprement parler (ce qui pourrait facilement laisser comprendre que les Polonais qui subissaient l’occupation des nazis allemands étaient, eux aussi, des bourreaux),  mais plutôt des camps construits par les nazis en Pologne, y compris le plus célèbre Auschwitz.

«Il suffit  uniquement d’établir la chronologie des événements historiques pour démontrer l’absurdité mensongère de cette allégation», a, de son côté, enchaîné un autre Polonais d’origine, outré. Car, a-t-il rappelé, la Pologne fut occupée par les Allemands de 1939 à 1945. Et c’est justement au cours de cette période que les nazis ont construit plusieurs camps de concentration pour abattre des milliers de Juifs.

En clair, il est donc inconcevable qu’on utilise l’appellation «camp polonais », car cette affirmation est contraire à la réalité historique et insulte la nation martyre de cette époque,  une des plus tristes de l’histoire de l’humanité.




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #3 Markus 2009-05-09 06:50 C'est un fait de l'Histoire dont on parle très peu. Les procureurs soviétiques Wolinska, Szechter, Salomon Morel et consorts ont commis des horreurs contre les Polonais sans qu'ils ne répondent devant la justice. Pourquoi? Madame Alexandra Szacka de Radio-Canada n'a jamais daigné dire un mot…Elle manipule l'opinion publique à sa manière! Citer
 
 
0 #2 Zinai Geba 2009-05-09 05:04 Le Canada ne fait qu'entretenir la propagande soviétique de l'époque (leur allié) pour éviter l'odieux d'avoir à admettre d'avoir collaboré au plus grand mensonge du sciècle.

Ceux qui ont le plus souffert sont les Polonais qui emplissaient ces camps, car envahis des deux côtés de la Pologne par l'URSS de Staline et l'Allemagne d'Hitler, tous deux financés par Wall Street.

Les juifs étaient du côté de l'URSS et ont collaboré aux massacres des Polonais. Ils étaient à la tête du NKVD (ancêtre du KGB) et des goulags et sont biensûr complices de la propagande d'après guerre à l'intérieur de cette Pologne sous domination soviétique avec l'aval des alliés tel que le Canada.

Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Sobibor.
Citer
 
 
0 #1 Caroline Brûlé 2009-04-26 05:15 Votre titre est fort à mon avis, il laisse l'impression que les Polonais détestent RadioCan…Je pense pas que c'est ça dans la réalité. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.