Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Nos Communautés Par communauté Départ d'un Montréalais survivant de la Deuxième Guerre Mondiale (DÉCÈS)

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

L’Agence de presse «Média Mosaïque» a appris le décès d’Alexander Skalski, un survivant de la Deuxième Guerre mondiale. Le départ de ce martyr de l’histoire de l’humanité est survenu le 7 juillet 2009 à Montréal.

Issu d’une famille bourgeoise de Lvov, le valeureux soldat était un officier de réserve de l’armée polonaise. En 1939, le jeune aspirant Alexander Skalski fut fait prisonnier par l’armée soviétique.

Par miracle, il a échappé à l’exécution des officiers polonais par le KGB (service de renseignements soviétiques) agissant alors sous les ordres de Staline. Ensuite, il travailla dans une mine près de l’Oural, jusqu’à la formation de forces polonaises en ex-URSS.

Skalski fait partie de la première armée polonaise sous commandement soviétique qui empruntait la route vers l’Allemagne hitlérienne pour débarquer en Pologne. Arrivé sur place, l’officier Skalski fut grièvement blessé en portant  secours à son ami. Après plusieurs mois d’hospitalisation, il revient à la vie civile.

Sollicitant sa collaboration, les forces d’occupation communistes lui ont proposé différents postes administratifs  correspondant à son niveau académique. Alexander, fier de ses convictions et de ses origines, a toujours catégoriquement refusé les privilèges en espérant que ce régime ne durera pas. Il devient un simple chauffeur de taxi à Wroclaw (Breslau).

En 1969, il émigre au Canada avec sa famille en redevenant chauffeur  de taxi. Un choix que lui a imposé sa vie d’immigrant dans nouvelle sa terre d’accueil, une tragédie pour cet homme instruit qui pourrait mettre ses compétences au profit de bien d'autres secteurs d'activités!

Doté de convictions inébranlables, de principes, de loyauté et d’intégrité, l'homme, dont la droiture exemplaire est reconnue de tous ceux qui l’ont côtoyé, laisse dans le deuil sa fille adorée, Viola Skalski, PHD.

Si le paradis existe, «shalom Alex au paradis, tu le mérites amplement!», tel est le vœu de la communauté polonaise à l’endroit d’Alexander Skalski, ce vaillant soldat qui doit servir de modèle aux générations futures.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM- Articles reliés

»Le charme de la Polonaise Malgorzata Kubala séduit au Canada (REPORTAGE)

»Fête nationale: la Pologne honore ses ressortissants

»Les Polonais n'aiment pas ça Radio-Canada

»La «personnalité» 2009 de la communauté italienne

»Communauté russe : des lauréats reçus à l’hôtel de ville

» Maka Kotto : «les Camerounais du Québec ont encore beaucoup à faire»

»Trois élus pour représenter les Français du Canada

Photos: (en haut) Alexander Skalski, sous le poids de l'âge. (En bas),  alors jeune officier de l'armée polonaise, M.Skalski (au centre) pose en compagnie de ses frères d'armes.




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #11 Zinai Geba 2009-07-16 08:33 @Caroline Brûlé

J'espère que non. Je m'amuse trop à les écrire! :-)
Citer
 
 
0 #10 Caroline Brûlé 2009-07-16 04:53 @Zinai Geba
Vous m'amusez très bien en lisant vos commentaires, pourquoi devrait-on vous censurer?
Citer
 
 
0 #9 Zinai Geba 2009-07-16 03:37 "Zinai Geba se comporte comme un éléphant dans un magasins sur ce site."(Luis Aguilar)

Illusion causée par le comportement de souris des communautés ethniques sur ce site.

Moi je me considère Canadien. Ce site est au Canada et donc me concerne directement. C'est chez-moi.

Si je dérange, alors suffit de fermer le forum ou me censurer. Mais alors je mettrai en ligne moi-même un site dans lequel je commenterai les articles de MMM et j'en ferai la promotion.
Citer
 
 
0 #8 Zinai Geba 2009-07-16 03:27 "Vous avez partiellement raison, mais M.Skalski n’avait pas de postes élevés dans l’administratio n, il fut un simple chauffeur de taxis."(Ludovic)

Alors pourquoi est-il parti en 1969 ?

Les juifs qui se disaient Polonais sont resté. Gomulka avait bien spécifié (dans son discours) la différence entre les juifs sionistes (qui faisaient les troubles) , les juifs à double loyauté (Israel-Pologne) et les juifs loyaux à la Pologne (Polonais). Il ne ciblait que les sionistes.

La majorité des Polonais de confession juive sont resté.

Pour sortir, il fallait prouver et déclarer qu'on était pas et ne se considérait pas Polonais.

Alors, lorsqu'on le déclare "modèle de la communauté polonaise", mes amis Polonais ne la trouve pas drôle du tout.
Citer
 
 
0 #7 Abdallah Belhadi 2009-07-15 19:55 Dommage que M. Zenek Mazur n'ait pas trouvé un moment pour confirmer ou infirmer mes interventions précédentes…Vraiment dommage! Citer
 
 
0 #6 Luis Aguilar 2009-07-15 18:26 @Zénon Mazur

Vous aviez bien faire de répondre. Zinai Geba se comporte comme un éléphant dans un magasins sur ce site.
Citer
 
 
0 #5 Ludovic 2009-07-15 15:43 En réponse à

Zinai Geba

Vous avez partiellement raison, mais M.Skalski n’avait pas de postes élevés dans l’administratio n, il fut un simple chauffeur de taxis. Ce qui prouve son allégeance non communiste. Soyez moins catégoriques la prochaine fois.
Merci

Zénon Mazur
Citer
 
 
0 #4 Abdallah Belhadi 2009-07-15 07:42 Ce n'est pas tout le monde qui est parti. Michnik, Holland, Urban, Berman ou les gens de Gazeta Wyborcza sont restés en Pologne. Je ne comprends pas pourquoi les procureurs soviétiques comme l'oncle de Michnik de son nom Szechter, Morel ou Wolinska n'ont pas été jugés. Pourtant, ils ont envoyé des milliers de Polonais à une mort certaine. Szechter se trouve toujours en Suède. Morel s'est même permis le luxe de se réfugier en Israel! Sic!!! Citer
 
 
0 #3 Zinai Geba 2009-07-15 05:56 Moi je ne crois pas aux miracles.

Votre "Shalom Alex" explique tout.

Il ne s'agit pas du KGB, mais du NKVD dont les têtes dirigeantes et officiers étaient juifs. C'est pourquoi Skalski a été épargné et au lieu d'être envoyé au gulag, s'est vu offert un travail. Il y a plus de chance qu'il faisait déjà partie des juifs communistes qui ont collaboré à l'invasion de l'Armée Rouge du côté de la partition soviétique et qui se sont vu remettre les hauts postes des villes polonaises conquises.

En 1969, il quitte la Pologne "soviétique" avec toute sa famille ? Soyons sérieux, là.

La seule vague d'exode de 1968 à 1969 (sous Gomułka) était c'elle des intellectuels juifs qui furent accusés de fommenter les émeutes dans les universités. Il fallait prouver qu'on était pas Polonais pour pouvoir émigrer.
Citer
 
 
0 #2 Tania Popovic 2009-07-14 17:04 Paix à son âme! Ses qualités méritaient d'être soulignées. Merci de l'avoirr fait Média Mosaïque. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.