Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Société Mode de vie Yolande James propose des modèles aux jeunes issus de la diversité(MICC-DIVERSITÉ)

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Flanquée de plusieurs stars, dont Bruny Surin, Florence K, Marième Ndiaye, la ministre de l'Immigration a lancé le 6 juillet 2009 le volet «Modèles sans frontières» du programme «Valorisation jeunesse». Plusieurs autres personnalités qui ont réussi leur parcours professionnel étaient aussi présentes pour l'occasion, a appris le MICC à «Média Mosaïque».

«Les adolescentes et les adolescents ont besoin de se projeter dans l'avenir et de croire en eux», a déclaré Yolande James pour justifier le bien-fondé de son initiative. Selon elle, le fait de «proposer aux jeunes des modèles de réussite peut leur donner l'espoir de réaliser leurs propres ambitions et
leurs rêves».

Il s'agit du premier programme à rassembler des Québécoises et des Québécois aux profils diversifiés qui, de par leurs engagements et leurs témoignages, contribueront à encourager les jeunes, plus particulièrement ceux des communautés culturelles, à trouver leur voie et à aller au bout de leurs rêves.

Ce programme s'inscrit dans le cadre de la Stratégie d'action jeunesse 2009-2014 et du Plan d'action 2008-2013 «La diversité: une valeur ajoutée du gouvernement du Québec»,  a précisé le ministère de l'Immigration et des communautés culturelles (MICC) dans un communiqué de presse reçu à la rédaction de l'Agence de presse «Média Mosaïque».

À travers «Modèles sans frontières», on veut «rendre accessibles aux jeunes, plus particulièrement ceux des communautés culturelles, des modèles de réussite et d'accomplissementpersonnels et professionnels; développer un sentiment de fierté et renforcer l'estime de soi chez les jeunes de toutes origines qui seront en contact avec les personnes modèles»

Il vise également à «donner une image publique positive des personnes des communautés culturelles, leur présence permettant de contrer les stéréotypes et les préjugés encore présents au sein de la société, que cela soit à l'école ou au travail; contribuer à accroître les chances de pleine intégration sociale et professionnelle des jeunes des communautés culturelles de façon à leur permettre de participer à leur juste mesure à la société québécoise», selon le MICC.

 

MEDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés

Les jeunes filles de la diversité sont des héroïnes (MICC-DIVERSITÉ)

Photo Cr MICC- L’animatrice de Musique Plus, Marième Ndiaye, le champion olympique, Bruny Surin, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, et l’auteure-compositrice-interprète, Florence K, lors du lancement du programme Valorisation jeunesse – Modèles sans frontières au TAZ.




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
-2 #8 Zinai Geba 2009-07-14 03:13 M. Traoré, confectionner des "modèles" sur la base de la race, c'est du stéréotypage.

Les jeunes ne sont pas tous des abrutis. Les jeunes n'ont pas besoin de l'État pour se faire dire quels modèles ils doivent "admirer" et de quelle race ou couleur ils doivent être. C'est du profilage imposé !

Pourquoi un noir aurait pas un blanc comme modèle et vice versa ?

Pourquoi leur rappeller ainsi qu'ils sont fils et filles d'immigrants ? N'ont-ils pas une communauté et des modèles dedans ?

C'est du tripotage social dans le strict intérêt de l'image du gouvernement. Du tripotage social pour des fins électoralistes.
Citer
 
 
0 #7 Luis Aguilar 2009-07-12 10:26 Ça va changer koi dans ma vie d'immigrant, reconnu comme tel, pourtant je suis né icitte. Citer
 
 
0 #6 Sayouba Y.Traoré 2009-07-12 05:39 Tout le monde s'entend sur le fait qu'il y a très peu de modèles, alors où est le problème le fait qu'on en mette quelques-uns de l'avant Zinai Geba? C'est vraiment n'importe quoi vos commentaires! Citer
 
 
0 #5 Zinai Geba 2009-07-12 05:06 M. Chassé, ne vous en faites pas, le discours de ces technocrates est conçu pour brouiller.

Relisez.

Il n'est pas question de modèles de communautés, mais de modèles de la diversité.

Ils savent que pour dénationaliser-désolidariser la communauté d'accueil, ils doivent aussi dénationaliser-désolidariser les communautés immigrantes, car ces dernières renforcent la première.

Ce même principe est appliqué dans tous les pays de l'occident. Ce n'est pas une politique proprement québécoise ou canadienne.
Citer
 
 
-1 #4 Geneviève Chassé 2009-07-11 17:58 @Zinai
Je suis vraiment pas d'accord et vos propos sont vraiment flous. Vous savez qu'il y a très peu de modèles dans les communautés, allors, je pense que cela peut stimuler bon nombre de jeunes en difficulté ou qui n'ont pas de modèles
Citer
 
 
+1 #3 Zinai Geba 2009-07-11 11:53 "donner une image publique positive des personnes des communautés culturelles"

À qui proposent-ils de donner cette "image" positive si nous sommes tous issu de la diversité de communautés culturelles ?

Est-ce que ce message ne sous-entend pas ainsi que la communauté d'accueil ne fait pas parti de cette diversité de la société québécoise ?

Ainsi, c'est cette communauté qui est stéréotypée et dont les préjugés à son endroit ont inspiré ce besoin de devoir créer des "modèles" d'une "image publique positive" des autres communautés culturelles.

Quel message envois-t'on en déclarant qu'il faut "créer" des "images positives" dans les communautés immigrantes ? Là aussi il y a plutôt création d'un stéréotype négatif !

On évite le terme immigrant, mais il est implicite. C'est insidieux.

Quel est donc ce "modèle" qui représente une personne "issue de la diversité" ?
Citer
 
 
0 #2 Josué Florentin 2009-07-11 10:12 @Zinai Geba
T'as tapé le premier et je te rejoins. Il y a beaucoup de contradictions dans cette façon de faire. Souvent, on nous prend pour des imbéciles…
Citer
 
 
-1 #1 Zinai Geba 2009-07-11 09:48 C'est n'importe quoi.

On leur présente un "modèle" de leur communauté culturelle en même temps qu'on les invite à s'investir dans une fièreté et ambition individualiste.

On présente cette contradiction par la concoction sophistique ; "membre d'une communauté culturelle, issu de la diversité".

La quadrature du cercle.

De la mélasse de fonctionnaire technocrate.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.