Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Société Mode de vie Islam et démocratie : Djemila persiste et signe à Toronto

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

TORONTO - Il existe des «lobbies islamistes» dont l’agenda politique ne vise qu'«à islamiser la société» canadienne, tel est le point de vue de la Québécoise d’origine algérienne, Djemila Benhabib, qui a mis de nouveau les Canadiens en garde face à une telle éventualité.

De passage dans la ville-reine où elle a été la principale conférencière au Club canadien de Toronto, l’auteure de «Ma vie à contre-Coran» a pris le soin de faire le distinguo entre les termes «musulman» et «islamiste» qui portent à confusion.

«L’islamiste, c’est un islam politique, avec un agenda politique, qui a pour mission d’islamiser la société. Le musulman vit sa religion, dans le respect des lois», a expliqué l’Algérienne qui s’est d’abord exilée en France avant de faire du Québec sa terre d'accueil.

Elle, qui raconte l’assassinat d’une amie en Algérie pendant son adolescence parce qu’elle avait refusé de porter le voile, peine logiquement à accepter que les islamistes parviennent à faire pencher le Canada et les autres puissances occidentales en leur faveur.

Dans ses propos rapportés par l’Agence de presse Médiamosaïque qui a cité des extraits du journal torontois «L’Express», Mme Benhabib s’est montrée de nouveau très critique à l’endroit des deux patrons de la Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables au Québec.

Selon elle, les deux philosophes québécois, Charles Taylor et Gérard Bouchard, ont fait preuve de naïveté. Ils «sont tombés dans le piège tendu par les lobbies islamistes. Oui, islamistes et non musulmans», nous répétons le journal.

«Lors des consultations publiques, les Québécois ont dit leur attachement à la laïcité et l’égalité. Mais le rapport ne parle pas de ça, il occulte l’avis des Québécois», a déploré l’auteure controversée de «Ma vie à contre-Coran».

Évoquant les limites du multiculturalisme, Djemila pense que la méconnaissance de l’Islam et le silence des musulmans modérés et laïques sont un formidable tremplin pour les partis nationalistes et populistes d’extrême-droite.

Elle a une fois de plus rejeté les demandes formulées par bon nombre de musulmans  en se posant la question: «La spécificité culturelle, justifie-t-elle un accommodement de la part de la majorité?».



MEDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés:


PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/Cr L'Express (L'auteure du bouquin "Ma vie à contre-Coran",Djemila Benhabib, lors de sa conférence au Club canadien de Toronto )




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #16 Zinai Geba 2009-07-09 03:43 M. Kaddari, ce n'est pas une question de tolérance religieuse, mais de politique.

Contrairement à ce qu'avance Benhabib, le voile au Canada et au Québec n'est pas réservé à la maison. Le voile peut être porté partout dans les lieux publics.

Parcontre, il ne doit pas être porté par un représentant de l'État (fonctionnaire, enseignant, etc…) car la politique de l'État est l'égalité hommes-femmes.

La politique de l'islam et du judaïsme est opposée à l'égalité hommes-femmes en ce qui concerne les droits.

Dans ces deux religions, les femmes sont "utilisées" comme "porteuses" de la religion. La musulmane porte le voile et la juive porte le "gène" qui transmet l'identité juive. Les hommes ne portent rien. Les mariages juifs et musulmans sont aussi représentatifs de l'inégalité hommes-femmes.

Ce n'est pas une question d'intolérance. Ou alors il faudrait accuser aussi le refus d'une musulmane fonctionnaire de retirer son voile, comme de l'intolérance.
Citer
 
 
0 #15 Farouk Kaddari 2009-07-08 19:31 @ Mrs Brûlé.
Celles qui portent le voile, ne le portent pas pour afficher leur religiosité, mais le portent par respect à leur religion. Par obligation, comme elles le croient. Vous n'êtes pas habilitée à leur dire que ça ne découle pas de la religion, comme le fait cette manipulatrice de Benhabib. Qui a dit que la religion doit rester à la maison, surtout quand les signes religieux se trouvent dans l'enceinte même du parlement? Les personnes religieuses doivent être inclues dans le projet national. Obama n'a pas eu peur de prendre comme conseillère une musulmane d'origine égyptienne voilée! Vous avez bien lu: V.O.I.L.É.E!!!
Je me demande d'où vient cette intolérance qu'on rencontre au Québec…
Citer
 
 
0 #14 Caroline Brûlé 2009-07-08 16:14 @Soraya
Pourquoi vous voulez mettre la religion avant tout et ici la religion reste à la maison c'est ça tout le problème! Proclamez votre foi chez vous et puis il n'y aura aucun problème.
Citer
 
 
0 #13 soraya 2009-07-08 15:21 moi je suis algerienne voilee que personne ne me l'a imposee d'apres djemila si je viens au canada je dois l'enlever si je veux travailler non merci je reste ici c'est mieux je tiens trop a ma religion notre prophete que paix etbenediction sur lui adit quand on a voulu lui faire abondonner le message de dieu :je jure que si on met la lune sur ma droite et lesoleil sur ma gauche pour abondonner ce message (religion) je ne le ferais pas Citer
 
 
0 #12 soraya 2009-07-08 15:04 salam et salat wa salam sur notre prophete bienaime dieu a dit ils veulent eteindre la lumiere de dieu et dieu a decide que cette lumiere restera alumee .ilny'a qu'a voir le nombre de gens qui se convertissent a l'islam meme des savants ceux qui craignent dieu de ses serviteurs sont les savants et qui veulent vraiment connaitre le message de l'islam dieu les aidera a trouve cette voie et cette lumiere mais ceux qui s'obstinent et combattent l'islam et cherchent des arguments fauts et infondes dieu les aidera a s'egarer encore plus jusqu'au jour ou ils sauront la verite que j'espere pour eux sera dans cette vie allah yehdikoum Citer
 
 
0 #11 Michel Paronnet 2009-07-03 13:57 Quelle martyre? Elle a deverse tout son venin sur des compatriotes sans aucune gene. Elle veut mettre le feu a la Cite uniquement pour son ego!
A mon avis, elle devrait d'abord se pencher sur ses complexes.
Citer
 
 
0 #10 Zinai Geba 2009-07-03 12:48 @Sayouba Y.Traoré

Une martyre !?

Elle n'a eu aucun problème pour fuir en France au début des hostilités !

Grâce aux communistes !

Elle bénéficie du privilège des médias colonialistes occidentaux !

Vous reste-t'il une once de dignité ?
Citer
 
 
0 #9 Sayouba Y.Traoré 2009-06-29 16:39 Pourquoi condamner de nouveau madame qui est déjà une martyre. Continue de gueler Djemila pour les ramener à la raison! Citer
 
 
0 #8 Zinai Geba 2009-06-27 14:10 Désolé, M. Florentin, mais les médias "importants" ne donnent pas d'entrevues à ceux qui ont quelque-chose à dire. Elle sait de quoi il faut parler, en effet, sinon elle n'aurait pas obtenu le mérite. Citer
 
 
0 #7 Faruk 2009-06-27 14:08 Au contraire, son niveau intellectuel est douteux. C'est ce genre de personnes faibles d'esprit dont a besoin ce club de Toronto connu pour etre extremement islamophobe. Media Mosaique devrait avoir un peu de retenue dans cette entreprise de stigmatisation dont sont victimes les musulmans. Les chiens aboient, la caravane passe… Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.