Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 19 Janvier 2018
Accueil

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Sans un front commun contre le Rapport PAYETTE, « l’exclusion actuelle des médias de la Diversité risque de passer de systémique à systématique », si l’étude sur les médias au Québec, commandée par la ministre de la Culture et des communications, se convertit en texte de loi, a averti le journaliste Abdelghani Dades.

Intervenant lors du lancement des « Assises de la Diversité » le 19 avril dernier, en prélude aux « Grands Prix Mosaïque : Les Lys de la Diversité du Québec », dans un cri du cœur, le rédacteur en chef du journal maghrébin Atlas Média a alerté le Québec autour de l’imminence de ce scénario apocalyptique qui pèse, selon lui, sur la tête de ses confrères.

M.Dades, qui confie avoir lu, du début jusqu’à la fin, ce rapport rédigé par la professeure Dominique Payette, n’a pas caché sa profonde déception de constater que ledit document n’a pipé mot, même une fois, sur l’existence des médias de la Diversité qui desservent une frange aussi importante de la population québécoise qui, elle aussi, a-t-il rappelé, a droit à une information de proximité.

Une presse « aussi légitime que la presse dite nationale »

« Dans les 132 pages de ce rapport, aucune mention de médias dits ethniques! Le mot Diversité n’a été utilisé qu’une seule fois dans un titre de chapitre ne traitant absolument pas de Diversité... », a répertorié Dades qui, rappel historique à l’appui, rétablit les faits sur la prétendue préséance de la presse dite nationale sur celle des communautés culturelles.

Là où d’autres croiraient que l‘émergence de ces médias de la Diversité date d’il y a seulement quelques décennies, M.Dades s’appesantit plutôt sur « l’antériorité historique » de cette presse alternative dont la première parution au Québec a vu le jour, selon ses recherches, en 1788 quelques années seulement après la première gazette du Québec parue en 1764. Autrement dit, a-t-il poursuivi, les médias de la Diversité existent ici bien avant l'apparition de La Presse en 1895 et Le Devoir en 1910.

Ce qui fait dire à l’éditorialiste du journal Atlas Média que, « dans l’histoire du Québec, la presse dite ethnique a autant de légitimité que la presse dite nationale », même si, par la force des choses, « on n’a laissé aucune place »  à la première, « on a tout fait pour l’exclure du cadre systémique des médias au Québec », a-t-il souligné.

Le « professionnel » calculé à l’aune de son « revenu »

Critiquant la sacro-sainte équation "titre versus revenu", mise de l’avant par les organismes de défense des droits des journalistes, pour octroyer le fameux statut de « journaliste professionnel » à ceux qui pratiquent le métier, Dades se dit offusqué encore une fois du fait que ledit Rapport détermine qui peut en avoir droit en fonction de son revenu.

« Ça me semble mettre en balance la mission du journaliste avec une question aussi triviale que le revenu. C’est déjà pas mal vexant et ça devrait l’être pour tout le monde », a contre-attaqué cet éditorialiste qui a eu le privilège de se frotter à des professionnels de certaines grandes rédactions de France et d’enseigner le journalisme à Rabat avant d’atterrir modestement à la tête d’un petit bi-mensuel communautaire à Montréal.

Un Rapport « anti-Diversité »?

« Au terme de l’exercice, professeure Dominique Payette émet 51 recommandations. De celles-ci, il y en a au moins trois (3) qui sont extrêmement dangereuses, a-t-il estimé. Et l’exclusion systémique actuelle des médias de la Diversité risque de passer de systémique à systématique », a mis en garde cet aîné de la profession.

Énumérant certaines de ces recommandations, il confie que « des dispositions liées à la pratique de presse sont carrément réservés, de manière explicite, de manière expresse, à un certain nombre de groupes de presse. La responsabilité du Conseil de presse est engagée en ce sens », a-t-il indexé,

Car, sous les lunettes de Dominique Payette, « désormais, pour pouvoir être retenue comme entreprise de presse, si cette résolution passe comme texte de loi devant chapeauter le cadre normatif de l’exercice du  journalisme au Québec, il faudra être membre du Conseil de presse alors que les médias de la Diversité ne peuvent l’être actuellement », a-t-il fait remarquer.


Tout un message...

«J’en appelle donc à la vigilance de tous les confrères qui appartiennent à cette presse dite ethnique qui se doivent, dans ce sentiment de confraternité, de redresser la barre, de permettre à ces journalistes qui sont des journalistes comme les autres, à ces entreprises de presse qui sont des entreprises de presse comme les autres, d’avoir un droit à l’existence, d’avoir une place à la table, parce qu’ils contribuent comme les autres, exactement de la même manière, dans la diversité des avis, dans la diversité des perceptions, souvent dans l’anonymat, même avec un peu plus d’opinions que de factuel, mais à construire ce Québec que nous voulons tous », a lancé Abdelghani Dades fortement applaudi par l'assistance de près d'une centaine de personnes à l'Université du Québec à Montréal.

Ci-dessous: un reportage vidéo sur les différentes étapes déjà franchies:

Un "buzz diversité" s'empare du Québec (VIDÉ0)

 

 

LIRE aussi:

MEDIAMOSAÏQUE: Articles reliés:

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/ Cr Michaelle Cédar (À gauche, l'éditorialiste d'Atlas Média, Abdelghani Dades aux côtés de Mario Corvitarte d'El Directorio Comercial, lors de son intervention dans le cadre des "Assises de la Diversité" lancées le 19 avril 2011 en prélude au gala des "Grands Prix Mosaïque: Les Lys de la Diversité du Québec")




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 
Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.