Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Affaires Entreprises 400 000 dollars pour une franchise KALALU

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Du jamais vu dans le monde de la restauration de la communauté haïtienne! Fier du succès épatant de  son entreprise, l’homme d’affaires Ed D.Vertus s’apprête à vendre une première franchise de la marque  Kalalu.


Une destination caraïbe très prisée à Montréal


Contrairement aux clichés bien connus des restaurateurs d’origine haïtienne qui ne visent qu’une clientèle haïtienne et qui privilégient toujours un quartier peuplé d’Haïtiens pour implanter  leur «casse-croute», Kalalu (Prononcez Kalalou) voit les choses en grand et arrive à desservir le grand public montréalais.

Ed D.Vertus, qui vient de remporter le prix «jeune entrepreneur» du «gala d’excellence» 2007  de la Jeune chambre de commerce haïtienne,  a pris la périlleuse initiative de  s’installer dans le quartier Mont-Royal, au 4331 de la rue Saint-Denis.

L’audace du jeune restaurateur vaut de l’or, car, il se frotte aujourd’hui les mains là où il ne pouvait vraiment pas compter sur l’achalandage provenant de gens de la communauté de laquelle il est issu.

En effet, Kalalu a pignon sur rue, non seulement, loin de la zone de résidence habituelle  des Haïtiens (Montréal-Nord), mais dans le voisinage immédiat du restaurant, Ed D.Vertus dit dénombrer plusieurs dizaines de compétiteurs qui pourraient logiquement entraver sa croissance.

Pouquoi Kalalu réussit là où d’autres échouent?

À son avis, bon nombre de gens  qui s’improvisent restaurateurs dans la communauté haïtienne n’arrivent pas à réussir tout simplement parce qu’ils ne sont pas en mesure de se doter «de véritables outils de gestion».

Car, a fait remarquer le copropriétaire du restaurant Kalalu, sans ces outils de gestion, on ne peut pas évaluer la rentabilité de l’entreprise, faire des projections crédibles sur le moyen et le long terme.

«Moi, j’ai été conditionné pour créer des outils de gestion comme ça, parce que c’est ça que je faisais avant pour une firme et ça a donné des résultats spectaculaires», s’est vanté le jeune restaurateur.

Dans une grille d’évaluation qu’il a soumise à l’attention d’un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque», M.Vertus a montré les cases qui sont remplies à tous les jours et qui donnent, selon lui, un indice clair de ce qui a été fait au cours de la semaine.

400 000 dollars pour la franchise


À tous ceux qui auraient aimé être le détenteur de la première franchise du restaurant Kalalu au Québec, Ed Vertus leur annonce qu’ils doivent disposer  d’un montant de 400 000 dollars canadiens.

Au fait, dans les 400 000 dollars, un montant de 100 000 va être placé, dit-il, en fiducie. Cette somme est une garantie pour les deux parties, a précisé celui qui se surnomme  le «machan-n gryo (marchand de griot: viande grillée à base de porc)».

Il confie que l’éventuel acquéreur va avoir «un restaurant clés en main». Cela comprendra les outils de gestion. Il promet d'encadrer le nouveau propriétaire pendant une année afin que la qualité du service et la rentabilité soient toujours au rendez-vous.

 




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.