Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 23 Février 2018
Accueil Voyages Carnet de voyages «Baby touristing» au Québec? Des étrangères accouchent et partent sans payer

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Sous prétexte de prendre des vacances au Canada, plusieurs centaines d’étrangères, issues majoritairement des pays du Sud, ont accouché entre 2005 et 2007 dans les hôpitaux du Québec sans acquitter leurs factures, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

Ces 535 femmes, qui devaient payer minimalement 5 000 dollars par jour chacune pour leurs frais d’accouchement, visent surtout, dans leur stratagème, à obtenir la nationalité canadienne pour leurs poupons.

Régie également par le droit de sol, la citoyenneté canadienne est accordée automatiquement à toute personne née sur le territoire du Canada. Un statut qui rend l’enfant éligible aux soins de santé gratuits et aux prêts et bourses lui permettant de payer ses études à un coût excessivement bas par rapport aux frais exigés aux étudiants étrangers.

L’origine de ces «étrangères
»

En février dernier, la télévision de Radio-Canada, qui annonçait la nouvelle en primeur, avait révélé que la grande majorité des adeptes du «baby touristing» provenait du continent africain, plus particulièrement du Maghreb.

Cependant,  dans la compilation des accouchements de la clientèle étrangère, publiée le 12 mai dernier par le journal "La Presse", on n’a pas nommément cité l’origine ethnique de ces patientes. Le quotidien montréalais s’est borné à préciser que celles-ci étaient «des femmes étrangères, originaires d'un autre pays que le Canada».

Impact financier sur le système

«Les hôpitaux visés ont facturé 3,4 millions en frais divers liés à l'hospitalisation, à l'accouchement et aux soins prodigués. Par contre, des patientes sont reparties en laissant derrière elles des factures impayées pour un total de 286 260$», a calculé le journal.

L'auteur de l'article a également précisé qu'«à ces comptes en souffrance, il faut ajouter une facture de quelques centaines de milliers de dollars pour les soins médicaux. Ils ne sont pas comptabilisés par le Ministère. Le total atteint aisément le demi-million.»

«Cela peut ne pas sembler beaucoup pour le système, mais c'est beaucoup pour les individus qui sont pris là-dedans», a toutefois commenté le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le Dr Gatéan Barrette cité dans l'article dont quelques extraits ont été repris par MEDIAMOSAIQUE.COM.

«Tourisme médical?», pas de l’avis du MSSS

Contactée à ce sujet, la responsable la responsable des communications du  ministère de la Santé et des Services sociaux, Dominique Breton, ne va pas jusqu’à y voir l’existence d’un phénomène de tourisme médical.

«Je ne le verrais pas comme une problématique, mais il peut arriver, effectivement, que des femmes étrangères viennent accoucher ici. Il importe aux établissements de s'assurer qu'ils auront le remboursement des frais encourus», a toutefois indiqué Mme Breton.

Démantèlement d'un mythe au Sud?

Soulignons que la publication d'une telle information contribuera à relativiser un peu les choses dans les pays du Sud où le choix de faire accoucher sa femme en Occident est souvent perçu ou présenté comme un indice de réussite ou un luxe aux yeux des moins nantis qui ne peuvent se permettre une telle possibilité.

La divulgation de cette compilation prouve, en effet, que bon nombre de ces patientes n'avaient pas les reins aussi solides pour se payer de telles factures (5 000 dollars CAN/jour). Car, souvent les coûts peuvent se multiplier par quatre en cas d'accouchement plus difficile nécessitant des soins additionnels et à la mère et au petit nouveau Canadien.




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
+1 #10 B.Enriquez 2009-06-02 07:16 Il fut un temps c'était les occidentaux qui partaient vers le tiers-monde ou le nouveau-monde pour aller piller les richesses de ces peuples appauvris par la cupidité et la voracité des blancs catholiques. Où est le problème maintenant si quelques personnes du tiers-monde profitent à des fins personnelles un petit peu de ce luxe-là. La France, l'Espagne, l'Angleterre, le Portugal notamment ont bâti leur soit-disant opulence sur le dos de l'Amérique, de l'Afrique et des Caraïbes. Quelle fierté pour ces gens de se vanter d'être quand vos ancêtres ont pillé, volé, violé et tué les autochtones de partout? Franchement aucune fierté. Ces occidentaux devraient faire preuve de modestie, du sens du partage et de respect envers ces peuples qu'ils maintiennent toujours dans la pauvreté. Citer
 
 
0 #9 Chabaane 2009-05-22 14:33 J'adore votre "Ne dites pas…tralala". Ça me rappelle ma chère grand-mère. Pourquoi ne les voit-on pas alors ces immigrants? Ils devraient enlever quelques vieux et ainsi rajeunir l'équipe. À l'occasion, une dose de diversité pour donner une meilleure image de notre province. Trop de dynasties dans ce pays! Personnellement , Radio-Canada ne m'intéresse nullement. Because une allergie. Citer
 
 
0 #8 Chasseur dimbeciles 2009-05-22 10:01 @Chabaane
Ne dites pas que Radio-Canada n'est pas une référence. Je ne prends pas leur défense, mais sachez que si vous étiez un bon journaliste, ils vous embaucherait sûrement. Je connais plein d'immigrants qui travaillent à Radio-Canada
Citer
 
 
0 #7 Chabaane 2009-05-22 05:35 Radio-Canada n'est pas une référence. Combien d'immigrants travaillent dans leur service d'information? Ils sont les premiers à reformer! Ça me donne envie de vomir quand je les entends quémander de l'argent du gouvernement. Ils doivent d'abord s'ouvrir sur la diversité de la société canadienne, comme le fait CBC. Hypocrisie quand tu nous tiens! Citer
 
 
0 #6 Geneviève Chassé 2009-05-21 17:06 @Chasseurs d'imbéciles et @Chabaane
Je vous inviterais à vous calmer le ponpon. Vous faites tous les deux preuve d'arrogance dans votre façon de vous exprimer. On peut chacun s'exprimer sans vous faire passer pour des donneurs de leçons. C'est mon conseil à vous deux. Passez une bonne soirée!
Geneviève
Citer
 
 
0 #5 Chasseur dimbeciles 2009-05-21 08:20 @Chabaane
Vous osez dire et je vous cite " vous devriez enlever la traditionnelle phrase "plus particulièremen t du Maghreb". Ça c'est de l'arrogance parce que dans l'article, vous aviez quand même vu qu'on a cité la source qui est la télévision de Radio-canada. Alors, allez demander des comptes à RadioCan!
En plus, vous devez cesser de culpabiliser le monde avec votre théorie du complot. Tout le monde complote contre vous, c'est trop facile M. Chabaane!
Citer
 
 
0 #4 Josué Florentin 2009-05-21 07:49 Bon point! Je connais des gens soit disant aisés ou issus des classes moyennes supérieures qui utilisent ça souvent pour snober les plus pauvres dans le tiers-monde. Haïti est aussi un exemple. Citer
 
 
0 #3 Chabaane 2009-05-21 05:59 C'est une vieille information. Elle date de plusieurs mois! En plus, vous devriez enlever la traditionnelle phrase "plus particulièremen t du Maghreb", car c'est un mensonge. S'acharner sur les Maghrébins est devenu une mode. C'est la communauté la plus instruite du Québec. Et ce sont également les Maghrébins qui sont les premiers à dénoncer les injustices! Des gens fiers et ambitieux! C'est pour cette raison qu'on tend à leur mettre des batons dans les roues. Citer
 
 
0 #2 Sarah Ngola 2009-05-21 04:13 À titre indicatif ce n'est pas seulement au Canada elles se permettent de poser ces mêmes gestes aux États-Unis aussi, c'est pareil. Citer
 
 
0 #1 Francine G 2009-05-21 04:01 AH bon! ça donne une idée de ces femmes qui viennent accoucher ici pour donner l'impression dans leur pays qu'elles en ont de l'argent, ou, pour démontrer qu'elles font partie de la classe moyenne ou de la bourgeoisie tout court. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.