Bannière

Media Mosaique

Mardi, 21 Novembre 2017
Accueil Actualités Canada Ignatieff, «pas assez canadien», selon Harper? Le chef du PLC contre-attaque

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Stephen Harper joue avec le feu dans ses nouvelles publicités négatives. Michaël Ignatieff n’a pas tardé à contre-attaquer en répliquant sous un angle qui risque de faire mal au PM conservateur.

 

 

 

Les conservateurs ont, en effet, remis en question le niveau d’attachement du chef libéral au Canada, parce que celui-ci a travaillé pendant un certain temps à l’étranger. Michaël Ignatieff a saisi la balle au bond en assimilant leur chef, en filigrane, à un leader d’extrême-droite.

«Allez dire ça aux nouveaux Canadiens qui sont nés ailleurs. Allez dire ça aux Canadiens qui travaillent ailleurs. Tous les deux sont de bons Canadiens, point à la ligne», a martelé le chef du PLC à l’endroit du premier-ministre Harper qui, rappelons-le, a été le chef de l’Alliance canadienne.

Michaël Ignatieff reproche aux conservateurs et à leur chef de vouloir définir deux types de Canadiens en faisant passer notamment ceux qui travaillent ou qui sont nés à l’étranger comme «des citoyens de deuxième classe».  

Prônant «une nouvelle façon de faire la politique», le chef du Parti libéral du Canada soutient que «les Canadiens ne veulent pas d’attaques personnelles». Contrairement à l'ex-chef du PLC, Stéphane Dion, qui faisait peu de cas des pubs dévastatrices des conservateurs à son endroit et qui, au final, en a fait les frais, Ignatieff passe à l'offensive.

Le chef de l'opposition à Ottawa accuse le premier ministre de vouloir «changer le sujet», à savoir la crise économique,  qui  préoccupe les Canadiens. Une stratégie qu'il a adoptée après avoir constaté, dit-il, que la cote de sympathie du Parti conservateur  est en train de «baisser(r) dans les intentions de vote» à travers le pays.

À noter que l’ancienne formation politique «Alliance canadienne», dont le socle provient de  l’Alberta conservatrice au début des années 1990 a été souvent accusée, à tort ou à raison, par certains observateurs de pactiser avec des groupes d'extrême-droite.

Stephen Harper avait fini par redorer son blason, scandale des commandites aidant, en réalisant l’unification de la droite canadienne en 2003 avec le support du chef conservateur d’alors, Peter Mckay, qui est devenu son bras droit depuis le retour de la droite au pouvoir à Ottawa.




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #7 Zinai Geba 2009-09-07 17:28 Moi je ne suis pas du genre naïf.

Ce que j'aimerais bien savoir, c'est comment le grand-père de Michael Ignatieff, Comte Pavel Ignatieff, proche conseiller du Tsar, réussit à convaincre les bolchéviques de le laisser quitter sa cellule et la Russie pendant que les autres membres de l'élite bourgeoise au service du Tsar se faisaient tous exécuter.

Pavel Ignatieff avait au paravant marié une Princesse tartar (grand-mère de Michael) qui possédait de grandes terres en Ukraine et ce mariage il le fit en France, là où se préparait la révolution bolchévique.

Avait-il contact avec les Lenin et Trotsky ?
Citer
 
 
0 #6 Boudreau Roland 2009-09-07 13:37 Mr. Harper semble utiliser les memes techniques qui la ammenez au pouvoir. \Ces annonces negatives a propos du chef de l'opposition Mr. Ignatief. doivent etre contrer aussitot car il ne faut pas oublier la defaite humiliante de Mr. Dion aux mains de Stephen Harper .Je souhaite bonne chance a Mr.Ignatief car le Canada a besoin d'un meneur qui represente toute la societe canadienne. Citer
 
 
0 #5 Chasseur dimbéciles 2009-06-02 12:35 Les néocons sont prêts à tout pour rester au pouvoir. Cependant, je vous mets en garde contre ce charme insipide d'Ignatieff. Il n'est pas l'homme de la situation. J'invite les nationalistes québécois à ne pas se laisser prendre au piège de tsar. Citer
 
 
0 #4 Zinai Geba 2009-05-23 04:32 Le premier ministre Harper ne connaît pas la constitution du Canada. Il n'y a pas de nation canadienne reconnue dans cette constitution. Il n'y a aucune culture canadienne reconnue. La fédération canadienne est multiculturelle . Un Canadien, dans cette fédération, l'est en tant que citoyen (juridique) et non en tant que communauté culturelle ou ethnie.

Seuls les Québécois représentent la communauté ethnique canadienne et sont donc les Canadiens, historique, culturel, ethnique.
Citer
 
 
0 #3 Arold Dan Moussa 2009-05-22 10:12 @Caroline Brûlé
Bientôt Harper va dire qu'on reconnaît un vrai canadien par son nom de famille. Avec votre nom «Brûlé» vous serez un d'entre eux, pas un Dan Moussa comme moi je vous garantis
Citer
 
 
0 #2 Luis Aguilar 2009-05-22 02:33 Ce message des conservateurs ne passera pas dans les communautés culturelles. Ils vont se faire plus d'ennemis avec une telle atitude de bon canadiens et de faux canadiens Citer
 
 
0 #1 Caroline Brûlé 2009-05-22 01:12 Ça me rappelle un peu les attaques désespérées de Sarah Palin contre Obama. Palin qui disait qu'Obama n'était pas un vrai américain. Une stratégie qui avait plu et isolé les partisans de mc Cain alors que la majorité des américains n'avaient pas mordu à l'hameçon. Ces républicains canadiens n'ont tiré aucune leçon. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.