Bannière

Media Mosaique

Mardi, 21 Novembre 2017
Accueil

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Déçu de sa dernière campagne électorale, Mario Dumont jette l'éponge et devient animateur de télé. A-t-il été un homme politique d'envergure, selon vous?

 

Commentaire de
Voir le profil de

À moins que l’Action démocratique du Québec (ADQ) qu’il a créée prenne un jour le pouvoir, je ne crois pas que l’on parlera de Mario Dumont à nos petits enfants. Certes, il a marqué la scène politique en supplantant le Parti Québécois(PQ) et s’accaparer le statut, le beau rôle de parti d’opposition officielle à l’Assemblée nationale.

Pourtant, une fois au pouvoir, il a livré une performance des plus décevantes qui a mené son parti à la déconfiture qu’on connaît aux élections suivantes. À ce titre, je ne crois pas que l’on dira de  Mario Dumont qu’il a été un homme politique d’envergure.

Il s’est présenté comme une troisième voie, a amené un renouveau dans la politique québécoise mais n’a pas su canaliser ses idées en un projet de société comme l’a fait René Lévesque, par exemple. On se souviendra de lui comme celui qui a donné une leçon d’humilité aux vieux partis, sans plus.

Commentaire de
Voir le profil de

Selon moi, Mario Dumont n'a pas été un homme politique d'envergure.  Cependant, il faut reconnaître que sur la scène politique québécoise, il a été, malgré tout, un bon joueur.  Il possédait les atouts nécessaires: verve, sens de la répartie et de plus,  il était doté d'une bonne intuition.
 
Il faut imputer son insuccès à sa «jeunesse politique».  Son plus grand malheur, c'est d'avoir été trop imbu de lui-même. Il n'a pas su profiter de tous ses atouts pour engager des débats sur  les grands enjeux se laissant trop souvent aller aux attaques personnelles.   

D'ailleurs, plusieurs de nos politiciens devraient commencer à réfléchir sur leur façon de faire. Les insultes, les attaques personnelles ne donnent pas une bonne image de la politique. Nos élus auraient intérêt à travailler de façon respectueuse afin de redonner à la politique ses lettres de noblesse  et en même temps redorer leur blason.
 
Pour conclure, je suis convaincue qu'avec le recul et une certaine introspection, Mario Dumont pourra revenir sur la scène politique et jouer le rôle que l'électorat attendait de lui. Son idole étant Robert Bourassa, s'il suit ses traces, ce retrait de la vie politique lui sera bénéfique.

Commentaire de
Voir le profil de

À mon avis, le vrai talent de Mario Dumont de l'ADQ résidait dans sa manière  de faire passer les revendications de la classe moyenne. Alors, comme beaucoup de commentateurs ou animateurs de médias sensationnalistes le font, je pense que Mario Dumont va faire un bon travail.
 
Par contre, l'ADQ de Mario Dumont a échoué comme parti politique parce qu’elle était  incapable d’offrir des solutions réalistes et efficaces.  Les médias du genre «mainstream» ont toujours tendance à exceller dans l’actualité simpliste et erronée.  

À titre d’exemple, les médias ont récemment mis Mario Dumont en orbite, en relayant servilement pour la plupart ses propos xénophobes qui ont offensé énormément de gens dans les communautés culturelles lors de la crise portant sur la question des «Accommodements raisonnables».
 
La décision de Mario Dumont de tirer sa révérence est la suite logique de la défaite électorale de son parti. Je pense que dans le contexte d'échec du système capitaliste, sa contribution en tant qu’animateur de média va révéler très vite les limites de son véritable background.

Commentaire de
Voir le profil de

Je crois que Mario Dumont a été un politicien qui a grandement contribué au développement du Québec. Malgré le fait qu'on ne soit pas d'accord avec les idées qu'il a propagées, sa façon de faire, son "surfing" politique.

Tout le monde est sans doute d’avis que Mario Dumont  a apporté des idées et débattu de bien des aspects de la politique québécoise. Il serait cependant osé de dire qu'il s’inscrit dans la lignée des plus grands politiciens.

On notera de lui qu’il a quand même pu rassembler une bonne frange de l'électorat québécois. Pendant des années, il a été seul à l'Assemblée nationale et il a résisté malgré vents et marées. Il n'a jamais démontré qu’il était un désespéré. Il était génial dans sa ruse à «sortir des lapins de son chapeau» et il était le champion du «clip politique»(le meilleur extrait succinct, imagé et prêt à diffusé en ondes).
 
Combien d'hommes ou femmes au Québec ont fait preuve d’autant de leadership et ont réussi à provoquer un séisme politique en faisant passer la députation de l’ADQ  à l’Assemblée nationale de 5 membres à plus d'une quarantaine de députés en l’espace d’une seule élection?

Est-ce que je le considère comme un homme politique d'envergure? Si on fait une analyse comparative qui tienne compte du profil des grands leaders à l’échelle internationale, je dirais non. Cependant, si notre comparaison se circonscrit à l'histoire de la politique québécoise, je ne peux dire que oui. Le Québec n'a pas un nombre infini de politiciens d’envergure et les Québécois  ne sont pas non plus un peuple fortement politisé (le taux de participation aux dernières élections fournit un très bel indice en ce sens).

Commentaire de
Voir le profil de

Mario Dumont a toujours  été un homme d’éclat, plutôt qu’un homme d’État.  Sa démission, ne pouvait guère étonner.  Une démission à la dimension  d’un homme qui sait cultiver avec aisance et suffisance son patrimoine politique.  Un patrimoine, hélas teinté d’un opportunisme propre aux sophistes.

Il faut d’abord se rappeler la démission (ou débauchage pour certains) de deux de ses députés. Ces derniers, qui ont rejoint  manu militari le Parti libéral  du premier-ministre Jean Charest, quelques semaines avant le déclenchement des dernières élections, ont été  vigoureusement  ostracisés par leurs collègues. Un sort toujours  réservé naturellement  aux  renégats.  Cela va aussi de soi.

Mais, ce qu’on doit retenir de la trahison de ces défroqués  de l’ADQ,  c’est qu’ils ont fait ressortir au grand jour le malaise qui régnait  au sein de leur parti. Un malaise étouffé par la discipline spatiale et stalinienne imposée par  la nomenklatura  adéquiste.

Maniant avec perfection la langue de bois, Mario Dumont a surfé sur un nationalisme de bas étage pour  se faire un capital politique.  L’occasion faisant le larron, le  débat sur les «accommodements raisonnables», qu’il a qualifié cyniquement d’ailleurs d’«accommodements déraisonnables», lui fournira les munitions nécessaires afin d’élargir sa base électorale.  Mais hélas pour lui, Jean Charest, en créant la «Commission Bouchard-Taylor sur les Accommodements raisonnables», a fini par le neutraliser.  D’ailleurs Mario Dumont, n’a même pas eu le courage de présenter un mémoire à la Commission.

Sa débâcle aux dernières élections a sonné le glas de ses ambitions de diriger le Québec.  Il a eu le courage de prendre, au moins pour une fois dans sa carrière politique, tout le blâme.

L’annonce de son embauche par TQS est un grand coup pour une télévision qui en a vraiment besoin.  Une chaîne qui a coupé l’année dernière la plupart de ses services autant en région que dans la métropole. Une télévision pour qui les nouvelles (l’information) ne sont pas une priorité. 

Un homme politique, qui se veut défenseur du peuple, tel que le clame urbi et orbi Mario Dumont, peut-il accepter l’offre d’une telle télévision ?

Mario Dumont quoique que populiste, ne peut être considéré comme un homme politique d’une grande envergure.  D’aucuns diront surement, qu’il faut prendre quand même en compte son poids politique au Québec. Mais cet argument, peut être  aussi valable pour plusieurs partis d’extrême droite en Europe ou ailleurs dans le monde.

En tout cas, c’est avec  hâte que nous attendons «Dumont 360», c’est le nom de son émission qui sera présentée en septembre prochain.

Commentaire de
Voir le profil de

Je dois dire que je suis assez indifférent envers le départ de Mario Dumont comme chef de l'ADQ. J’ai admiré certains aspects de sa carrière, tandis que j’ai déploré d’autres.
 
D’abord, j'ai une certaine admiration pour monsieur Dumont en raison du fait qu'il ait pu fonder un parti qui est devenu une force majeure sur la scène politique au Québec. De plus, pour quasiment toute l’histoire de l’ADQ, il était le seul visage reconnaissable de son parti. Le charisme et la détermination du jeune Mario Dumont lui ont permis de convaincre de nombreux électeurs.
 
Ceci étant dit, le plus grand défaut de l'ADQ c'est que le parti n'a jamais pu se créer une vraie identité. Le Parti Québécois est souverainiste, le Parti Libéral est fédéraliste, mais l'ADQ se positionne où au juste? Lorsque les électeurs se sont tournés vers l’ADQ, c’était souvent en rébellion contre les deux partis plus établis.
 
Dans les dernières années, monsieur Dumont a tenté de renforcer l’identité de l’ADQ en s’attaquant à la question des « accommodements raisonnables ». Je me souviens particulièrement de sa vive opposition à l’enseignement des grandes religions dans les écoles secondaires. Est-ce que monsieur Dumont prône l’ignorance plutôt qu’une meilleure compréhension des valeurs de chacun? Je crois que cette stratégie lui a fait perdre tout soutien qu’il avait auprès des communautés culturelles. En ce qui a trait à la diversité, j’ai été assez déçu de sa plateforme.
 
Maintenant que Mario Dumont a quitté la vie politique, il reste à voir quel impact il aura dans le monde de la télévision. Espérons qu’il saura retrouver le charisme qu’il avait en début de carrière.

Commentaire de
Voir le profil de

Je n’ai aucun doute, Mario est un excellent communicateur et il le sera également en tant qu’animateur de télévision. Mais, comme politicien il manquait de profondeur et de maturité. Il ne  faut pas oublier que Mario n’a jamais  gagné sa vie autrement qu’en faisant la politique ou en  prononçant des discours enflammés.

Dans un certain sens, il fut « un pyromane politique » et n’a proposé rien de pragmatique. La faiblesse de son équipe n’a pas, non plus, contribué à sa réussite. Selon moi, il a de fortes chances de devenir un excellent animateur à TQS.

Bonne Chance à toi Mario dans ta nouvelle carrière!




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
0 #27 Genevieve 2014-11-17 06:14 Spot on with this write-up, I truly believe that this web site needs a lot more
attention. I'll probably be back again to rewad through more, thanks for the advice!
Here is my blog :: Sustainable Leadership: http://skillfulpaddle805.blogs.experienceproject.com/3485564.html
Citer
 
 
+1 #26 Thomas Nguyen 2009-03-26 12:07 Il faut prendre Mario Dumont pour ce qu'il est: un être humain avec ses défauts et ses qualités. Moi je lui donne une deuxième chance. Citer
 
 
0 #25 Marilyn Kovalev 2009-03-25 07:49 Accommodement pour Mario à la télé. Lui qui n'en voulait pas pour les immigrants. Au fait, il n'y croit pas vraiment, c'est un populiste!
Marilyn
Citer
 
 
-1 #24 Réginald Brutus 2009-03-25 07:28 Il appartient au passé Mario Dumont parce qu'il s'obstinait à faire revenir le Québec au passé.Mario n'a rien d'un visionnaire. C'est un p'tit vieux qui s'installe dans le physique d'un jeune. Je parie qu'il ne va pas changer à la télévision Citer
 
 
0 #23 Sabine Jean-Louis 2009-03-22 10:25 Mario Dumont, anti-Montréal, anti-diversité, comme Fabienne l'a souligné, je pense pas. Il voulait flatter les québécois racistes dans le sens du poil en pensant que toute la population allait le suivre dans cette voi. Il s'est trompé en faisant la politique dans le rétroviseur. Citer
 
 
0 #22 Luis Aguilar 2009-03-20 18:42 Substance ZÉRO. Champion du clip. Mme Alloul vous avez parfaitement raison. Citer
 
 
0 #21 Josué Florentin 2009-03-20 17:50 C'est le droit des intervenants d'être pour ou contre Mario Dumont. Un homme politique est un homme publique. Cela étant dit, il doit avoir des admirateurs et des détracteurs. Est-ce faux Mme Christine Bélanger? Citer
 
 
0 #20 Christine Bélanger 2009-03-20 16:35 ["Ariane Desrochers"]
Au contraire, je trouve la majorité des intervenants trop hostile envers M.Dumont. C'est la démocratie. Heureusement au Québec, tout le monde est libre de critiquer qui on veut. Je doute qu'on permette ce genre de choses dans les théocraties du golfe persique.
Citer
 
 
-1 #19 Arold Dan MOUSSA 2009-03-20 16:21 Voici l'homme! ce petit politicien qui pensait nous faire revenir en 1950. Il n'avait pas réalisé que le Québec n'est plus ce qu'il était comme avant. Qu'il fallait des immigrants pour payer les taxes qui servent à batir nos autoroutes, nos universités, nos hopitaux? Heureusement le peuple a vu plus loin que ce petit politicien qu'il a été ce Mario! Je ne le regrette pas sincèrement. Citer
 
 
0 #18 Annie Champagne 2009-03-19 18:46 J'ai beaucoup de peine et de compassion à l 'endroit de Mario parce que en dépit de ses défaites répétitives, il a toujours su garder le momentum.En tout cas Mario vos petits speeches me manquent.je vous souhaite une bonne carrière à la tv. Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.