Chômage: six millions débloqués pour les immigrants

589

De façon concrète, «on s’attend à ce que 600 nouveaux emplois soient créés d’ici la première vague dans la matérialisation de ce projet», dénommé «Défi Montréal», financé à hauteur de six (6) millions de dollars, a déclaré la ministre lors d’une entrevue exclusive accordée à l’Agence de presse MEDIAMOSAIQUE.

 

 

 

 

Questionnée sur les retombées qui seront visibles pour le Néo-Québécois mal pris, en quête de nouvelles opportunités, à l’instar de celles annoncées par exemple dans ce projet, Yolande James, informe qu’«un indicateur de performance est d’ailleurs prévu pour évaluer toutes les vagues d’emplois qui  découleront de ce programme».

À son avis, il s’agit d’«un projet novateur». Car, a-t-elle expliqué, «l’idée qui est derrière la création de ce fonds a vraiment été de vouloir innover, de tester  de nouvelles façons de faire. On a voulu privilégier une façon qui soit efficace, qui fonctionne bien, qui aille vite et qui va nous permettre de nous ajuster en fonction des différents besoins».

«Les projets sont montés sur mesure en fonction des besoins de chaque arrondissement et chaque acteur concerné», a encore précisé Yolande James qui confie que les évaluateurs du MICC ont préalablement discuté avec les chambres de commerce locales pour bien arrimer l’offre à la demande des éventuels bénéficiaires.

Parmi ces mesures, la ministre a cité «accompagnement», ce qui sous-entend, selon elle, «dans certains cas, ça peut être une formation de plus sur les réalités socioéconomiques, sur les codes culturels du Québec. On le fait vraiment sur mesure pour que l’immigrant puisse répondre aux besoins de l’entreprise, bien réussir son projet d’intégration en emploi»».

La ministre québécoise de l’Immigration  et des communautés culturelles, de poursuivre, «dans ce contexte de pénurie de main d’oeuvre, on a aussi identifié ces emplois-là en fonction des clientèles et selon les besoins exprimés par des employeurs potentiels».

Elle a en outre  précisé que les mesures annoncées vont en droite ligne avec les promesses qu’elle avait faites «il y a un an autour de la question de l’accès à l’emploi visant l’ensemble de la population issue des communautés culturelles».

Cependant, a rappelé une fois de plus la ministre au micro de MEDIAMOSAIQUE.COM, «les mesures ciblées dans le cadre du projet «Défi Montréal» concernent trois clientèles particulières : les Québécois d’origine maghrébine qui accusent un taux de chômage inacceptable de 27%, les autres minorités visibles et les femmes immigrantes».

 

 

(PHOTO) Courtoisie MICC

La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Mme Yolande James, dévoile la stratégie Défi Montréal, sous l’œil attentif de son collègue, le député de Laurier-Dorion, M. Gerry Sklavounos.