1er Gala d’excellence du CMQ : du coup d’essai au coup de maître?

1077

Contrairement aux autres galas similaires, traditionnellement ethnocentriques, celui du CMQ se démarque en honorant à la fois les valeurs montantes de la communauté maghrébine ainsi que celles de la société d’accueil ayant œuvré en vue de l’épanouissement des Maghrébins d’origine (Marocains, Algériens, Tunisiens) au Québec.

Le Gala d’excellence du CMQ version 2010 en IMAGES

Ce concept, un peu plus ouvert, mis en rodage lors du coup d’envoi de ce premier rendez-vous du genre de la communauté, a définitivement pris son envol, avait constaté une délégation de l’Agence de presse «Média Mosaïque» invitée sur place, le samedi 19 juin dernier, au prestigieux Golf de La Prairie sur la Rive sud de Montréal. 

 

Non-Maghrébins à l’honneur

En effet, de la mairesse de Saint-Michel/Villeray/Parc Extension Anie Samson, qui a remporté le prix «personnalité politique de l’année 2009» au journaliste de Radio-Canada Michel Labrecque, hissé au rang de «personnalité journalistique de l’année 2009», les lauréats non-maghrébins honorés par le CMQ ont été chaudement applaudis par l’assistance du jour comptabilisée à environ 160 personnes.

Mme Samson s’est notamment distinguée auprès de la communauté maghrébine «pour son travail acharné autour du projet Petit Maghreb», a fait remarquer le CMQ (Congrès maghrébin au Québec) tandis que Michel Labrecque y a marqué des points et devient un professionnel respecté «pour son excellent reportage sur l’immigration « De Casablanca à Montréal »».

 

Les lauréats maghrébins médaillés

L’ouvrage de l’homme d’affaires d’origine marocaine Mohamed El Khayat a été salué lors de ce gala. El Khayat, qui s’est vu mériter «une plaque honorifique» du CMQ, a débuté modestement son intégration au Québec avant de monter finalement son empire informatique dont le chiffre d’affaires accuse aujourd’hui un pactole de 45,5 millions de dollars.

Selon le CMQ, le moment fort de la soirée a été sans aucun doute la nomination de Slimane Bah. Ce dernier, qui a raflé le prix «bénévole de l’année 2009», est décoré pour avoir «contribué d’une manière très assidue à la réussite de la première année d’existence du CMQ», a félicité le président Monsef Derraji, lui-même médaillé par ses pairs pour la vision, l’activisme, la polyvalence, dont il a su faire preuve au sein de l’organisme et de ladite communauté.

 

Présence de dignitaires remarquée

À noter que, plusieurs dignitaires étaient remarqués lors du déroulement de ce premier gala du CMQ, à commencer par le vice consul du Royaume du Maroc au Canada Abdellah Ouhi. Des élus, tant au niveau fédéral, provincial que municipal, entre autres, Denis Coderre, Fatima Houda-Pepin, Emmanuel Dubourg, Anie Samson, étaient du nombre.

Des responsables de partis ou représentants de ministres, dont la présidente du parti Projet Montréal Magda Popenau, le président de la commission politique du PLQ Saul Polo, la présidente de la commission des communautés culturelles du PLQ Lucilia Santos, le conseiller régional principal au cabinet du ministre de la Citoyenneté, Immigration et Multiculturalisme Canada Nahed Koussa, avaient également fait acte de présence à ce rendez-vous.

 

Menu et animation

Si on ne peut ignorer le sens de l’humour de Monsef Derraji ou celui de l’animatrice de la soirée lors de cette première édition, on doit du même souffle souligner que cet événement a aussi permis à l’Orchestre Bouchaib de faire redécouvrir, via quelques interprétations bien senties, la richesse et la beauté des sonorités méditerranéennes à Montréal.

Enfin, un nouveau logo de l’organisation a été dévoilé et un éventail de défis attendent le tout jeune CMQ qui célébrait simultanément son premier printemps. Et, sous une note plus épicurienne, à part la bouffe du Golf La Prairie qui a fait saliver les papilles gustatives des convives, les participants ont pu, signalons-le, se délecter des mouvements ondulatoires du ventre et des hanches, dont les Maghrébines ou Arabes d’origine seules détiennent le secret. 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com Cr. Hubert Molaire (Au centre, Michel Labrecque, journaliste à Radio-Canada, décoré par le CMQ. Il reçoit son prix des mains du président Monsef Derraji, à droite et de Abdou Zirat, rédacteur en chef de «M Magazine», à gauche)